jeudi 5 octobre 2017

Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin

Mais tandis que l'amour que Just lui portait requérait la présence, elle, au contraire, avait atteint ce degré de certitude où l'on peut conserver le sentiment intact et même le renforcer tout en allant et venant. 

Just et Colombe sont deux jeunes adolescents à qui l'on donne l'espoir de retrouver leur père s'ils embarquent pour le Brésil. Pour cela, il leur faudra prétendre être plus jeune que leur âge et Colombe se travestira en garçon. Là-bas, leurs chemins vont se séparer. Quand Just embrassera la cause des catholiques, Colombe se sentira mieux en se débarrassant de ses vêtements et en vivant parmi les autochtones. 

C'est la première fois que je lisais Rufin alors que ça fait des années que je me dis qu'il faut que je découvre sa plume. Si j'ai été embarquée dans cette histoire de colonisation, il m'a justement manqué une plume, ou plutôt un peu d'originalité dans l'écriture. Cette histoire vraie m'aurait sans doute davantage plu sur grand écran, et j'imagine bien les décors grandioses. J'ai aussi eu un peu de mal avec l'histoire d'amour que j'ai trouvé mièvre (alors que le thème qui est lié à cette histoire est sulfureux), avec des passages comme: 
Elle s'écarta légèrement et sa bouche entrouverte s'offrirent aux lèvres de Just qui la saisirent. Toute leur vie, la nuit brésilienne et la peur vaincue s'engloutirent dans cette longue réunion de leurs visages, dans la douceur incomparable de cette intimité de chair qui annule et couronne l'amour en lui donnant non plus deux corps mais un seul. 

Ce que j'ai de très loin préféré, c'est la découverte de la vie avec les indiens par Colombe qui est d'ailleurs mon personnage préféré: 
Les femmes l'initièrent à des rudiments de conversation qui lui furent assez vite familiers. Mais combien plus difficile était la grammaire des corps.

Prix Goncourt 2001. 602 pages en Folio. 

Merci à la cabane à livres de la piscine et à Delphine qui m'avait conseillé ce livre.
A conseiller aux amateurs d'épopées au long cours. 


20 commentaires:

  1. Pourquoi pas ? J'aime assez cet auteur, il a une écriture peut-être pas très frappante, mais il sait raconter. J'ai encore La salamandre, acheté dans une braderie de livres, qui m'attend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le lirai mais sans doute dans un style différent.

      Supprimer
  2. J'ai lu quelques livre de Rufin et je n'ai jamais été déçue. Par contre, je ne connais pas ce titre là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas tout récent, c'est peut-être la raison.

      Supprimer
  3. J'en garde un très bon souvenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûre d'en garder un souvenir très longtemps.

      Supprimer
  4. Je garde un bon souvenir de cette lecture et de l'atmosphère qui se dégageait du roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait juste supprimer les cènes d'amour. ;-)

      Supprimer
  5. Un manque d'originalité dans l'écriture? Une histoire d'amour mièvre?
    Décidément, ce n'est pas avec "Rouge Brésil" que je vais découvrir Rufin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en trouveras sans doute un autre à ton goût.

      Supprimer
  6. Je n'ai lu que les chemins de Compostelle et j'ai aimé, mais ce n'était pas un roman. J'avoue me méfier un peu de lui côté romance justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pencherai bien sur ce livre, d'autant que le périple me tente énormément.

      Supprimer
  7. Les deux romans de Rufin que j'ai lus m'ont plu, j'aime beaucoup son écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être l'écriture diffère-t'elle selon les livres.

      Supprimer
  8. L'écriture au long cours, tu sais que ce n'est pas franchement mon truc ;)

    RépondreSupprimer
  9. C'est un livre avec lequel je n'ai jamais sauté le pas, pour une raison de j'ignore encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être tout simplement parce qu'on n'a pas le temps de tout lire.

      Supprimer
  10. Je n'ai jamais lu Rufin non plus, mais ça ne me donne pas tellement envie.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai déjà lu deux livres de cet auteur. Je note celui-là. Mais un admirateur de Rufin m'a conseillé Globalia ( SF). Moi aussi, je suis un peu déçu de l'écriture de l'auteur...

    RépondreSupprimer

My book list

Je continue d'emprunter les idées des autres et c'est encore à Mind The Gap que je dois l'idée de ce billet.  Q uel est le d...