dimanche 29 octobre 2017

Mes films du mois: Detroit de Kathryn Bigelow, Knock de Lorraine Lévy et The Square de Ruben Östlund

Le film du mois: L'été 1967 nous prouve que l'action pour l'égalité des races aux USA ne fut pas seulement pacifique dans le camp des partisans de l'égalité. Detroit est à feu et à sang, les arrestations de noirs se multiplient et certains quartiers de la ville ne sont plus qu'un champ de ruines. Une nuit, des coups de feu semblent provenir de l'Algiers Motel. La police locale et la garde nationale s'y rendent sur le champ, pour tenter de trouver l'auteur des coups de feu. Mais la police va très vite perdre les pédales.
Le film commence par un drôle de générique qui fait craindre le pire. Le tout début du film aussi, d'ailleurs qui semble papillonner sur plusieurs personnages sans parvenir à se poser. Mais une fois l'entrée de la police dans la maison, la tension est à son comble et vaut bien un très bon thriller, si ce n'est qu'ici, nous entrons dans une histoire vraie. Confronté à la folie d'hommes qui ont une arme et le pouvoir entre les mains, il faut une bonne dose de chance pour survivre. Je me serais personnellement passée de la partie qui se déroule à la fin, au tribunal, puisqu'on ne peut pas dire qu'il ait beaucoup de suspense concernant le verdict. Les grandes ados de l'une de mes amies l'ont adoré. Je n'irai peut-être pas jusque là, mais c'est un très bon film. Je suis en désaccord total avec certains critiques de La Dispute, une émission que pourtant j'aime beaucoup, sur le fait qu'on ne peut pas faire un film d'horreur avec ce thème. 

Sortie: le 11 octobre 2017- Avec John BoyegaWill PoulterAlgee Smith...

    

Le film le plus décrié du mois: tout le monde ou presque connaît le Knock de Jules Romain. J'en ai un souvenir de primaire, je crois que c'est la première fois qu'on m'a demandé de jouer une scène de théâtre. Peut-être est-ce pour cela que je suis attachée à cette pièce. Si Knock aura sans doute toujours la tête de Louis Jouvet pour moi et non celle d'Omar Sy, j'ai apprécié cette adaptation très libre de la pièce. Très libre parce qu'elle rend Knock humain et aimable, en trouvant des excuses à son attitude. Je trouve les critiques vraiment très dures avec ce film, qui n'est certes pas un chef d'oeuvre (la pièce ne l'est pas non plus) mais que j'ai pris plaisir à regarder et qui n'est pas non plus tout rose. On rit, on est ému et j'ai aimé le parti pris de la réalisatrice de ne pas mentionner la couleur de peau de Knock et de ne pas en faire un problème. Toutes celles qui m'ont accompagnée ont vraiment apprécié ce film. 

Sortie: le 18 octobre 2017- avec Omar Sy, Alex Lutz, Ana Girardot...Une mention spéciale à Sabine Azéma que j'ai trouvée drôle. 

                                      

Le film supposé intello de la semaine: palme d'or à Cannes (je ne peux pas lui pardonner de l'avoir obtenue face à 120 battements par minute), ce film suédois raconte comment Christian, conservateur de musée, se voit confronté à un paradoxe. Lui qui accueille dans son musée d'art contemporain de Stockholm une oeuvre symbolisant la tolérance, nommé The Square, il oublie toutes les règles de décence quand il se fait voler son portable, après avoir cru secourir une passante. Je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment à regarder ce film. Il y a des longueurs mais aussi deux scènes à mon avis très fortes, celle du préservatif (ah les hommes et leur sacro-sainte semence!) et celle du "sauvage" dans le dîner. En sortant, nous avons beaucoup discuté du film, de l'interprétation. Et puis, le soir, je me suis dit: "Tout ça pour ça?". Parce qu'il faut bien avouer que nous montrer nos contradictions entre le politiquement correct que nous préconisons tous et nos actions, ce n'est pas nouveau. Le monde de l'art est bien écorché (et dans nos sociétés qui coupent de manière drastique les subventions à l'art, je me demande si ça ne devient pas de la politique), les médias aussi et personne n'est totalement sympathique dans le film, même pas les enfants. Reste que ce film déclenche des discussions, ce qui est toujours positif et que les acteurs, Claes Bang, Elizabeth Moss, Terry Notary (qui joue généralement costumé en primate ou hobbit) et surtout  Dominic West (quel charisme quand-même, même en pyjama!) sont très bons. 

Sortie: le 18 octobre 2017- 2h 22. 

                                  

Merci à mes partenaires de cinéma du mois: Marjorie, Anita et Nathalie. 
A venir le mois prochain: Au Revoir là-haut. 
                                       

25 commentaires:

  1. Je suis tentée par Detroit mais pas the square (à cause de la BA)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vraie bande annonce intrigue tout de même, je trouve, avec cette scène du dîner...

      Supprimer
  2. Les extraits que j'ai vus de Knock ne m'ont pas tellement convaincue, il faut dire que lorsque l'on a Jouvet en tête ... difficile de l'oublier. Detroit je crois que je vais attendre le DVD et The Square, ce sera sans moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il faut vraiment prendre Knock comme tout autre chose que l'original, sinon, on ne peut pas adhérer.

      Supprimer
  3. Detroit et The square me tentent mais en même temps me font peur... ils sont longs voire très longs pour le second.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'ils sont tous les deux aussi longs (mais pour moi, l'un a passé plus vite que l'autre).

      Supprimer
  4. J'ai vu Detroit, et je rejoins ton avis. The Square et Knock ne me font pas du tout envie, en revanche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu le meilleur des trois, pas de regrets à avoir donc.

      Supprimer
  5. Des bons moments mais pas de coups de coeur, à ce que je comprends.J'aimerais bien pourtant aller voir un film sublime ! Et Au revoir là-haut, tu l'as vu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore, j'y vais dimanche.
      Sublime comme 120 battements par minute?

      Supprimer
  6. J'ai vu Détroit, j'ai apprécié, mais j'ai quand même un peu de mal avec l'idée que c'est LE chef d'oeuvre cinématographique du moment, ou je suis passée à côté de quelque chose! Knock me tente bien, et pour le 3e je n'en ai pas entendu parler, je crois que parfois je vis sur une autre planète! Ce weekend j'ai vu Logan Lucky, uniquement parce qu'il y avait Adam Driver dedans et c'est plutôt pas mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, ce n'est pas un chef d'oeuvre, non.
      C'est peut-être moi qui vis sur une planète, je ne connais pas Logan Lucky. ;-)

      Supprimer
  7. Je passe pour The Square. Bien que curieuse de Knock ( convaincue de passer un bon moment sans prétention ), je n'y suis pas encore allée, tentée par d'autres. J'hésite encore pour Detroit. J'ai vu Au-revoir là-haut, grand film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh chouette, j'espérais que ce film ne me décevrait pas...

      Supprimer
  8. Intéressant de lire ton avis sur ces films, les critiques vont parfois un peu trop toutes dans le même sens. La Libre Belgique est aussi très sévère pour "Knock".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un tel matraquage contre ce film qu'on a envie de le défendre un peu.

      Supprimer
  9. Je ne sais pas si j'irai voir "Knock" (c'est le genre de film qui peut aussi être vu en DVD) mais j'ai bien l'intention d'assister à une projection d'Au revoir là-haut".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai failli le voir hier mais la salle était comble. Normalement, c'est pour demain.

      Supprimer
  10. J'ai une irrésistible envie d'aller au cinéma, alors je note !

    RépondreSupprimer
  11. Oups, je suis allée trop vite. Je voulais dire, je note Knock (bon pas facile à dire mais à écrire, normalement oui).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourrais noter Detroit (Knock est néanmoins plus distrayant).

      Supprimer
  12. Bonjour Valérie, dans The Square, on voit très peu Dominic West et on l'entend encore moins. Claes Bang est la seule bonne raison d'aller voir le film. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont quand-même les dix minutes (peut-être un quart d'heure, il a trois scènes) que j'ai préférées.

      Supprimer
  13. Detroit me dit vraiment mais je suis trop sensible aux scènes violentes en ce moment, du coup j'ai peur d'en ressortir toute stressée.
    Knock aussi pique ma curiosité avec Omar Sy dans le rôle principal. C'est une adaptation qui doit valoir le détour mais là j'ai plus un problème de temps, je ne peux pas tout caser.
    Et The Square, je l'ai vu la semaine dernière. Il y avait dit bon mais il y avait du long aussi. Ce film aurait gagné à réduire quasi chaque scène-phare de 5 mn à mon goût. Une scène qui m'a marquée, c'est celle des passants dans la rue, à peine réceptif aux appels à l'aide. C'est tellement ça. Et en même temps, finalement, si tu prêtes l'oreille, tu peux le regretter. C'est tellement ça aussi. On vit dans un monde tordu. Indifférence, venir en aide, ou risquer de se faire avoir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce film pose ce genre de questions mais c'est une question que j'ai déja vue posée de nombreuses fois, me semble-t'il.

      Supprimer

L'ère des suspects de Gilles Martin-Chauffier

Vous aurez mille fois le temps de faire plus ample connaissance pendant vos maraudes dans la Cité noire où je ne vous demande qu'une ...