dimanche 18 février 2018

Les demoiselles du téléphone (série Netflix)


Nous sommes dans les années 20 à Madrid. Elles sont quatre jeunes femmes et elles se rencontrent le jour du recrutement des nouvelles opératrices téléphoniques. Quatre femmes bien différentes, l'une avec un lourd passé qui ne cesse de la poursuivre, une autre à qui on ne peut que souhaiter un avenir, une qui fuit le poids de son héritage familial pour s'affranchir et s'assumer en tant que femme libre et une autre qui devra fuir son mariage pour survivre. 
Cette série est une série pour femmes, avec tout le côté anti-féministe que cette phrase possède. C'est d'ailleurs une série qui dénonce le machisme sous toutes ses formes, celui du mari et du père. C'est surtout une série qui donne la part belle au romantisme; les hommes ne sont finalement, pas tous à jeter. C'est too much en ce qui concerne les histoires d'amour, tout much dans la brutalité masculine. Le couple phare est trop beau et trop riche, le couple cucul tellement cucul qu'on les adore, le couple de femmes comporte bien sûr une rousse flamboyante (pas forcément belle mais flamboyante). Et pourtant, il y a des surprises: le trouple ne devait pas être très en vigueur en 1929 par exemple. Je ne tenterai pas de vous convaincre que c'est une série parfaite mais si vous êtes en manque de romantisme, vous trouverez bien un couple à votre taille (on ne se refait pas, le mien mettait en scène la rousse flamboyante). Et puis, quels costumes! Rien que pour ça, ça vaut bien de perdre un peu de son temps. 
J'ai regardé une vidéo avec les actrices de cette série en tenue de ville, trois d'entre elles sont difficilement reconnaissables. 

Série espagnole réalisée par Ramón Campos et Gema R. Neira. 
avec :
Blanca SuárezYon GonzálezAna Carlota Fernández
Sortie en avril 2017- La première saison comporte huit épisodes d'une cinquantaine de minutes. La deuxième saison est sortie en décembre.



Comme nous sommes dimanche, j'en profite pour partager avec vous ma surprise de la semaine. Pour la première fois, je crois (je ne regarde pas toujours mes statistiques), c'est en Russie qu'on me lit (enfin lire doit être un bien grand mot) le plus (plus qu'en France). ????



12 commentaires:

  1. (moi aussi j'ai des russes et des ukrainiens super tenaces dans mes stats)
    Et netflix, je ne fréquente pas, les demoiselles du téléphone sont proustiennes, na!(superbe passage chez le cher Marcel)
    Si je te disais que je suis assez âgée pour avoir eu recours à elles (je voudrais le .. à S..., SVP, ça j'ai fait)

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Le côté de Guermantes, p 133 dans le deuxième volume de la pleiade.
      (http://www.ralentirtravaux.com/lettres/textes/demoiselles-telephones.php
      purée on trouve tout sur google)

      Supprimer
    2. Ah génial! Oui, j'avais oublié ce passage!

      Supprimer
  3. Je ne manque pas de série à regarder pour le moment mais peut-être plus tard... Elle me tenterait bien quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'en attends pas grand chose, tu ne seras pas déçue. ;-)

      Supprimer
  4. Ca ne me tente pas du tout ( en plus, de ne pas avoir Netflix). Ca ne veut pas dire que je n'aime pas les rom com ( je regarde un K drama :-))

    RépondreSupprimer
  5. ah je me demandais justement ce que valait cette série! bon, plutôt une série à regarder d'un oeil tout en faisant autre chose!
    récemment sur Netflix, j'ai beaucoup aimé la série "Gypsy", tu connais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, je vais y jeter un coup d'oeil.

      Supprimer
  6. Bonsoir Valérie, je ne suis pas abonnée à Netflix donc tant pis pour moi mais j'imagine que la série doit être dans le style de Grand hôtel (série espagnole de 39 épisodes). J'ai adoré. J'ai vu que deux acteurs Yon Gonzales et Concha Velasco jouaient dans les deux séries. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien plus gosse dans la vie que dans la série ce Yon Gonzales. Grâce à toi, je suis allée voir qui c'était.

      Supprimer

Oui, oui, oui !

C'est mon chouchou (le livre ou l'auteur, je ne sais pas dire) et il vient de remporter le Goncourt 2018. Un grand bravo à Nicolas ...