dimanche 21 août 2016

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Le roman s'ouvre par l'appel d'un jeune homme à Elena. Elle est âgée et amie de la grand-mère de cet homme. Lui ne sait pas où trouver sa grand-mère qui semble avoir disparu et pense qu'Elena sait où elle se cache. Elena lui dit qu'elle n'en sait rien, et le maltraite un peu, lui conseillant de grandir enfin. Cet entretien téléphonique ouvre la vanne des souvenirs. Le lecteur se retrouve dans le Naples des années cinquante où vivent Elena et Lila qui vont faire connaissance et devenir à la fois amies et rivales sur les bancs de l'école. Alors que Lila est visiblement la plus douée des deux, mais de manière non conventionnelle, c'est elle qui arrête l'école la première, ses parents n'accordant aucun intérêt aux études. Notre narratrice, elle, quittera les bancs de l'école le plus tard possible. 

Ce roman, le premier d'une trilogie tétralogie (merci Eva) , est une saga qui se déroule sur plusieurs années. Si vous aimez les sagas, il a de fortes chances de vous plaire. On y croise de multiples personnages, les petits copains, les garçons dont on rêve, l'adulte qu'on aurait préféré ne pas croiser, celle qui a cru en vous. Et je suppose qu'on finit par s'attacher aux deux jeunes filles. Il me semble que pour aimer ce genre de romans, il faut un minimum d'empathie avec la narratrice; or je n'en ai pas eu. J'ai fini ce roman en n'ayant pas envie d'ouvrir le tome suivant. 

C'est un coup de coeur pour Eva et pour Laure

Publié chez Folio en janvier 2016. L'identité de l'auteure reste à ce jour très mystérieuse. 

Merci à Florence qui m'a prêté ce roman (que je n'arrivais pas à avoir envie de lire tout en me disant que je ratais sans doute quelque chose , comme quoi, il faut suivre son instinct). 
A conseiller aux amateurs de sagas et peut-être aux amoureux de Naples. 

32 commentaires:

  1. Contrairement à toi, ce premier tome m'a donné envie de poursuivre l'histoire. J'ai trouvé très vivante l'évocation de l'époque, du quartier, des gens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé l'évocation du quartier plutôt réussie aussi mais je me suis ennuyée plus que de raison pour poursuivre.

      Supprimer
  2. je partage ton avis, je l'ai lu sans déplaisir mais sans aucune passion et je crois que je l'avais vu sur trop de blogs qui l'encensaient alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé à voir des avis moins enthousiastes cette semaine. Je vais t'avouer que je n'en attendais pas grand chose.

      Supprimer
  3. oh, dommage ! (par contre, c'est une tétralogie, pas une trilogie :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh la, c'est long une tetralogie! Merci pour l'info, Eva.

      Supprimer
  4. Je l'ai en version audio. On verra si j'accroche plus que toi.

    RépondreSupprimer
  5. C'est presque rassurant de lire un avis négatif, car le côté saga à rallonge ne m'attire pas trop, mais à force de voir tout le monde s'enthousiasmer pour ce livre, je commençais à douter. Merci donc de me confirmer dans mon refus de lecture ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie. ;-) Je crois qu'il faut suivre ton instinct.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. On se trouvera bien un coup de ceour commun dans cette rentrée.

      Supprimer
  7. Il est sur ma PAL, donc je vais voir s'il me donne envie de poursuivre ... ou pas.

    RépondreSupprimer
  8. Un best seller je crois, qui ne l'attire pas...je ne me lance pas dans les SAGA...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas tenter de te convaincre que tu as tort (pour une fois).

      Supprimer
  9. Il faut qu'il rejoigne ma PAL celui-là :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne m'en sentirai pas responsable.

      Supprimer
  10. Beaucoup d'avis très enthousiaste mais le tien comptant à mes yeux bien plus que nombre d'autres, je vais m'abstenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta confiance, Jérôme. Je ne le sens pas vraiment pour toi mais je peux me tromper.

      Supprimer
  11. Quel dommage, malgré quelques petits reproches, j'avais bien aimé cette lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais, il y a tant d'autres romans qu'une déception n'est pas bien grave.

      Supprimer
  12. J'ai une collègue qui l'avait lu à sa sortie, elle était dithyrambique, je l'ai noté forcément, très tentée, on trouvait déjà des avis enthousiastes et élogieux sur le net et dans la presse, et puis le temps a passé, et l'envie de le lire se faisait moins urgent. Et maintenant, il se fait encore plus moins urgent.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis sont moins unanimes qu'au début, même sur les blogs.

      Supprimer
  13. Je l'ai dans ma LAL et je crois que c'est le premier avis négatif que je vois. J'essaierai le premier pour voir. En italien, bien sûr. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  14. Oh zut je l'ai acheté récemment suite aux billet de Laure et d'Eva ... A voir donc..

    RépondreSupprimer
  15. J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce roman, mais ensuite l'atmosphère "années 50" et l'évocation de Naples m'ont tenue en haleine et j'ai grande envie de lire la suite.
    Pour moi, ce n'est pas une saga familiale, mais plus un roman sur l'amitié et son évolution dans le temps... La psychologie des deux filles est finement étudiée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est davantage une saga amicale que familiale.

      Supprimer
  16. MAlgré tous les éloges, pas tentée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'étais pas non plus, ne vas pas contre ton envie.

      Supprimer

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh/ La vie d'Adéle d' Abdellatif Kechiche

J'ai lu Le bleu est une couleur chaude à sa sortie. J'ai attendu que ma fille me parle de La vie d'Adèle , en début de mois,...