jeudi 17 décembre 2015

Comment c'est loin (Orelsan et Christophe Offenstein)

Comment c’est loinDans ce film, Orelsan raconte l'histoire du premier titre qu'il écrivit en entier avec Gringe. Fils d'une institutrice et d'un directeur d'école, Orelsan n'est pas le typique rappeur de banlieue. Il est né à Alençon et a fait ses études à Caen. C'est d'ailleurs à Caen que se déroule l'action du film. Orelsan et son ami Gringe se font remarquer sur une radio par des producteurs locaux qui leur paient la location d'un appartement pour qu'ils puissent écrire leurs chansons. Mais Orlesan travaille de nuit dans un hôtel et n'est absolument pas productif la journée. Quant à Gringe, il est plus attiré par la drague de filles plus jeunes que lui que par l'écriture d'une chanson.

Evidemment, si vous n'aimez pas Orelsan, si vous êtes encore bloqués par cette polémique ridicule qui a accompagné la sortie de son titre "Sale pute", passez votre chemin. Si par contre vous êtes assez intelligent pour avoir compris que comme tout auteur de fiction, Orelsan s'est dans ce titre controversé mis dans la peau d'un personnage, si en plus vous aimez le rap français, vous avez toutes les chances d'aimer ce film. Orelsan et Gringe y font preuve de beaucoup d'autodérision, donnant tout son sens au mot procrastination. J'ai trouvé ces deux personnages très sympathiques même si bien sûr on a parfois envie de leur mettre une claque ou deux pour les réveiller. Et puis surtout, la bande son est très réussie. Un petit film sans prétention que je ne regrette pas d'avoir vu, d'autant que j'ai aimé le jeu d'acteur de Gringe.
Sortie: le 09 décembre 2015

A conseiller aux curieux. 
Merci à mon fils qui m'a fait connaître Orelsan. 








11 commentaires:

  1. Je ne connais pas le rapeur (je ne supporte pas le rap) mais je le connais avec son copain dans la mini série "bloqués" sur Canal +. C'est parfois nase, parfois hyper drôle. Les films sans prétention font du bien aussi, souvent même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'aimes pas les paroles ou la musique?

      Supprimer
    2. La musique (qui n'en est pas le plus souvent, c'est du sampling) , le folklore autour et même les paroles souvent, pas toujours...

      Supprimer
  2. Je le verrai en sortie dvd.... j'aime bien orelsan (mais ne le repete pas ....patoche ne me raterais pas sur ce coup là. ..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais bien que je sais ne pas crier les goûts musicaux sur les toits.

      Supprimer
    2. tu a été admirable sur ce coup ....je ne sais pas si j'aurais résisté à la tentation à ta place .....

      ADH

      Supprimer
    3. N'oublie pas que j'ai ma propre casserole à traîner.

      Supprimer
  3. je connais Orelsan de nom, je ne connais ps ses chansons, mais je l'ai vu sur Canal + dans Bloqués, et franchement ça me donne très envie d'aller voir le film

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je découvre les chroniques sur Canal.

      Supprimer
  4. J'ai entendu parler Orelsan sur france Inter et les affiches sont nombreuses sur les bus parisiens. Les critiques ont l'air bonnes, et même si je ne vais pas au cinéma, je guetterai son passage à la télé ;^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu que des critiques mitigées. Il ne faut pas trop en attendre mais c'est agréable (et frais).

      Supprimer

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Freddy Nadolny Poustochkine

Ma et Luo sont des adolescents pendant la Révolution culturelle chinoise. Ils sont envoyés dans la campagne pour les guérir de leur "...