mardi 22 mars 2016

Et si on découvrait la suite de Millenium ?

Retour en arrière : à la sortie de la trilogie Millenium, je tombe sous le charme de cette série pourtant traduite dans un français parfois approximatif. Je ne suis pas forcément capable d'analyser pourquoi ces romans me plaisent tant, si ce n'est que je découvre un personnage qui, à ce jour, reste l'un, peut-être même mon, personnage féminin préféré, Lisbeth Salander. Je casse les pieds de mes collègues pour qu'ils le lisent.

Quand sort ce quatrième tome, je n'ai aucune envie de le lire. Pour moi, les suites littéraires appartiennent à leurs auteurs, j'en discute avec mon amie Nathalie qui n'est pas d'accord. Elle considère qu'il est normal qu'un personnage puisse continuer à vivre après la mort de ses auteurs, comme c'est le cas pour Astérix. J'adore ces discussions qui ne parviennent pas à nous mettre d'accord. 

C'est après cette conversation que j'apprends que Millenium 4 se trouve dans la sélection du Prix Audiolib et que mon rôle sera donc de le lire. La grande consolation, c'est que c'est mon lecteur fétiche qui le lit : Emmanuel Deconinck. Alors soyons honnête, pour une suite écrite par un autre auteur, ce n'est pas raté. On suit cette histoire de vol informatique mettant en scène un enfant autiste avec un certain intérêt. Les rebondissements se suivent mais ne monopolisent pas le récit. Pour autant, je doute qu'il satisfasse les fans de Millenium. Mikael Bromvist est sympathique alors que je le trouve insupportable dans la trilogie (sauf quand il est joué par Daniel Craig, mais ça, c'est une autre histoire), l'intrigue est trop simple. On s'arrache un peu les cheveux parfois à comprendre certaines pages de la trilogie; ici, rien de la sorte. Et puis surtout, et c'est là que pour moi, le bât blesse, le personnage de Lisbeth n'a pas cette épaisseur qui fait la force de la trilogie. 

Si vous avez aimé la trilogie sans avoir forcément eu envie de casser les pieds de votre entourage pour qu'ils le découvrent, il est fort possible que vous aimiez ce polar. Si vous êtes comme moi, vous resterez avec un petit goût de frustration. Heureusement, la lecture d'Emmanuel Deconinck est à la hauteur de la trilogie qu'il lit aussi pour Audiolib. 

  • Date de parution : 21 Octobre 2015
  • Durée : 16h15

audiolib

27 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu les premiers volumes et je me demande si c'est bien d'avoir créé une suite... Evidemment, ça rapporte !

    RépondreSupprimer
  2. Difficile de se décider sur ce roman. Je suis plutôt comme toi, je n'aime pas les suites écrites par d'autres auteurs mais ma curiosité est bien sûr piquée. Ayant beaucoup aimé, sans adorer d'amour non plus la trilogie, je me dis que cela pourrait passer. A voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je pense que ça peut passer.

      Supprimer
  3. Je suis plutôt du genre à penser que l'on ne touche pas aux personnages d'un auteur ! alors, je ne lirai pas ce 4e tome (un usurpateur pour moi), mais je changerai peut-être d'avis un jour, va savoir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'en général, il faut s'en tenir à ses principes. ;)

      Supprimer
  4. Depuis le début, je ne vaux pas le lire, je me dis quelquefois que je vais peut-être flancher, mais finalement aujourd'hui tu me remets dans le droit chemin, je pense vraiment qu'il n'est pas fait pour moi, j'ai beaucoup trop aimé les autres :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais tout de même curieuse d'avoir l'avis d'une autre lectrice ayant follement aimé la trilogie.

      Supprimer
  5. Dans ma famille nous avons tous adoré cette série! comme on lisait en même temps dés que le roman sortait c'était la bagarre pour accéder au livre. Du coup on se retrouve avec deux tomes 4 , et honnêtement ça fait un an que je l'ai sur les étagères et je n'ai pas envie de le lire. Fiston l'a commencé et n'a pas pu le finir (je crois), très déçu, il dit qu'il y a des passages trop longs, trop pointus sur l'informatique que ça coupe tout le rythme de l'histoire. A écouter je me dis que ça doit être mortel. Bon je ne suis pas du tout audio!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je l'aurais moins aimé en papier. Je ne l'ai pas trouvé trop long, juste pas au niveau et pas du même style que la trilogie. Et je trouve que justement, il n'est pas assez pointu mais dans doute dans d'autres domaines que la trilogie.

      Supprimer
  6. Pareil, pareil, mais j'ai cédé plus vite que toi à la curiosité. Je crois que j'étais bien pressée de retrouver Lisbeth et l'univers de Millenium. J'ai trouvé que ça passait plutôt bien 10 ans après, ce n'était vraiment pas gagné pour l'auteur de relancer la série tout en en gardant l'historique, ça manque d'un quelque chose mais ça reste un thriller de plutôt bonne facture, captivant à la Millenium.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De bonne facture mais je dirais pas aussi passionnant que Millenium tout de même.

      Supprimer
  7. J'avais kiffé la trilogie, que pour ma part j'avais lu en anglais, et à l'époque ça avait été un vrai éblouissement de me dire que je pouvais lire autant de pages en anglais (ça m'avait complètement décoincée à ce niveau-là). Et il faut le dire, le personnage de Lisbeth est lui aussi fort décoinçant ;) Mais qu'as-tu contre ce pauvre Bromvist ? Je l'aimais bien moi ;) Mais depuis j'ai décroché de l'histoire, et ce tome 4 ne m'attire pas du tout.

    RépondreSupprimer
  8. J'avais kiffé la trilogie, que pour ma part j'avais lu en anglais, et à l'époque ça avait été un vrai éblouissement de me dire que je pouvais lire autant de pages en anglais (ça m'avait complètement décoincée à ce niveau-là). Et il faut le dire, le personnage de Lisbeth est lui aussi fort décoinçant ;) Mais qu'as-tu contre ce pauvre Bromvist ? Je l'aimais bien moi ;) Mais depuis j'ai décroché de l'histoire, et ce tome 4 ne m'attire pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve tête à claques, Bromvist, toutes les femmes lui tombent dans les bras, ça m'agace. Tu as raison, Lisbeth est très décoinçante.

      Supprimer
  9. Là non plus, ce n'est pas ma tasse de thé. Cette saga a rencontré un succès immense, il doit bien y avoir des bonnes raisons. Pas évident de succéder à l'auteur créateur, quelle pression et quel défit ! Cela me rappelle Sanditon , de Jane Austen, commencé par elle (20% du livre) et achevé par une autre auteur (80%) , et avec un brio incroyable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais sait-on ce qu'en aurait pensé Jane Austen? (transmission de pensée sans doute, je reprends la lecture de Raison et Sentiments ce soir).

      Supprimer
    2. Non hélas. Les vrais fans disent ne presque avoir pas vu la différence...

      Supprimer
  10. Je ne l'ai pas lu, ni les premiers tomes, mais je me méfie aussi des suites : le retour sur un personnage ou une intrigue de roman peut vraiment inspirer un autre écrivain, mais quand il s'agit de fabriquer un produit qui rapporte en profitant de la vague du succès, c'est tout autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, je comprends que ça puisse être une source d'inspiration mais justement, quand on admire un texte, se sent-on prêt prendre la relève?

      Supprimer
  11. Pareil que toi au début, pas question de le lire, mais j'ai cédé très vite à la tentation, et j'avoue moi aussi, je n'ai pas été déçue ... C'est presque tout comme les trois premiers, en tout cas assez pour y trouver un plaisir similaire ... En même temps, ma meilleure amie, fan aussi de la trilogie, me la rendu en disant "Mais comment tu as pu aimer cette daube?" ... Comme quoi !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai pour ma part été déçue.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai été, comme toi, du genre à casser les pieds à mon entourage avec Elizabeth Salander! j'ai lu le 4 parce que j'avais trop envie de la retrouver. Non, le charme n'est pas le même que dans les trois premiers livres. Mais c'est un roman policier très honnête, qui m'a intéressée et que j'ai bien aimée. Mais mieux vaut oublier que c'est une suite car Salander n'est pas Salander, c'est sûr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes effectivement tout à fait d'accord. Nous aurions dû former un fan club de Lizbeth à l'époque !

      Supprimer
  14. Je l'ai lu sans déplaisir mais sans grand plaisir non plus. Les deux premières tomes m'auraient suffi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas aimé le dernier tome de la trilogie?

      Supprimer
  15. Je suis en plein dedans et je trouve ça long à démarrer quand même. et comme la lecture du 1 est toute récente pour moi, je vois qu'il a pas mal pompé mais sans atteindre la qualité du premier. Mais la suite me détrompera peut-être...

    RépondreSupprimer

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Freddy Nadolny Poustochkine

Ma et Luo sont des adolescents pendant la Révolution culturelle chinoise. Ils sont envoyés dans la campagne pour les guérir de leur "...