dimanche 2 juillet 2017

Pierre de Cristal de Franz Duchazeau

Pierre a une dizaine d'années quand à l'école, il entend d'autres élèves dire qu'on a vu sa mère avec un autre homme que son père. Il n'avait pas besoin de ça pour se rendre compte que quelque chose clochait à la maison, les gestes tendres entre ses parents étant inexistants. Dans une angoisse du temps qui passe trop vite, il ne cesse de prendre des photos de ceux qui l'entourent, et de ses parents en premier lieu. 

Cette BD est la BD de la nostalgie de l'enfance par excellence. On ressent à la fois l'ennui inhérent aux vacances chez les grands-parents et le plaisir de partager du temps avec la cousine, les liens fraternels et ces liens complexes qui unissent les enfants à leurs parents. Et il y a cet épisode très bien vu de ces objets talismans dont les adultes ne comprennent pas l'importance dans la vie des enfants. 

C'est doux amer, ça pique un peu sous la langue, tout en finesse. Je vous la conseille. 

Publié le 6 mai 2017 chez Casterman (collection Ecritures).

Merci à Babelio.
A conseiller aux nostalgiques de leur enfance ou au contraire, à ceux, comme moi, qui ne le sont pas du tout, surtout si vous avez grandi dans la période Casimir. 




8 commentaires:

  1. J'ai grandi aussi avec Casimir... ;) Tu as titillé ma curiosité !!

    RépondreSupprimer
  2. Tu as fais une meilleure pioche que moi. Billet à suivre.

    RépondreSupprimer
  3. Un auteur que j'aime beaucoup. Lomax ou Le rêve de Meteor Slim sont d'excellents albums.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les note. Merci Jérôme pour l'idée.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Pas du tout, casimir et Candy sont toute mon enfance.

      Supprimer