dimanche 3 juillet 2016

Envoyée spéciale de Jean Echenoz

Constance s'ennuie avec son mari. D'ailleurs, elle s'ennuie dans sa vie. Parfois, elle prend un amant mais il faut bien l'avouer, un amant, ça va un moment et ça ne remplit pas une vie. La Vie avec un grand V commence pour elle quand elle se fait kidnapper. Elle fait ami-ami avec ses ravisseurs qui de leur côté ont vite un petit faible pour elle. 

Ce roman ne se réduit pas à une intrigue car il est construit sur des histoires parallèles qui convergent en différents points. Ce n'est pas facile de réussir un roman cocasse et Jean Echenoz s'en sort bien, bien mieux que Romain Puertolas à mon humble avis. On ne s'ennuie pas, les personnages sont truculents tout en étant attachants et l'auteur joue avec l'emploi du "on", immergeant ainsi le lecteur dans le récit. Bien sûr, la voix et la lecture de Dominique Pinon ajoutent un peu à l'aspect cocasse. On est très loin des romans d'Echenoz que j'avais lus, mon préféré restant 14, et si l'auteur avait encore des choses à prouver, on pourrait dire qu'il a réussi à faire ses preuves. Mais comme chacun le sait, c'est loin d'être la cas et c'est à mon avis, d'autant plus courageux de s'éloigner du sentier où on l'attendait. 

Date de parution : 
08 Juin 2016- Durée : 6h39

Merci à Audiolib.
A conseiller aux amateurs de belles plumes loufoques. 


27 commentaires:

  1. Je dois l'écouter aussi, j'espère que je serai aussi sensible à la cocasserie des situations que toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le souhaite. Il faut se laisser porter.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je file lire ton billet, il m'avait échappé.

      Supprimer
  3. Un auteur que je lirai, peut être l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te fais une liste d'auteurs par année? ;-)

      Supprimer
    2. Non pas du tout, rien n'est organisé chez moi ! Mais j'en entends souvent parler et j'ai envie de le tenter. Par contre je ne sais pas quel titre lire...2017 c'est parce que je viens d'acheter 8 livres, plus ce que j'avais en stock alors pour 2016...

      Supprimer
  4. Du cocasse rondement mené, effectivement, mais ce n'est pas si rare que cela chez cet auteur, il a déjà fait dans cette veine dans "Les grandes blondes" ou "Au piano". Du moins me semble-t-il car je les ai lus il y a un temps certain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais n'avoir lu que ses romans récents. Merci de cette précision.

      Supprimer
  5. 14 est dans ma pal depuis sa sortie, je vais commencer par là.

    RépondreSupprimer
  6. Il est dans ma PAL. Lecture prévue bientôt. Affaire à suivre....

    RépondreSupprimer
  7. La différence entre Puertolas et Echenoz reste la qualité de la plume ! Cela se travaille et cela fait aussi partie de l'inné. J'adore Echenoz donc je ne suis absolument pas objective le concernant. 14 n'est pas mon préféré et indéniablement Envoyée spéciale est son roman le plus accessible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la différence entre Puertolas et Echenoz n'est pas seulement subjective. ;)

      Supprimer
  8. J'aime Echenoz et c'est sûr que ce n'est pas du Puertolas. A part cela, Envoyée spéciale est son livre le plus accessible. Je ne suis jamais très objective avec cet auteur que j'affectionne particulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant parce que pour moi, le cocasse n'est jamais le plus accessible.

      Supprimer
  9. Il me fait de plus en plus envie ce roman !

    RépondreSupprimer
  10. Dans un genre inhabituel ? Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inhabituel par rapport à ce que j'avais lu de lui.

      Supprimer
  11. J'ai beaucoup aimé Envoyée spéciale. As-tu lu Courir du même ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh non, pas encore, mais j'ai lu Des éclairs qui m'avait aussi plu.

      Supprimer
  12. Jamais lu cet auteur, mais il est dans ma liste à lire à défaut d'être déjà dans ma PAL. On verra.

    RépondreSupprimer
  13. Je dois l'écouter aussi ! J'ai acheté 14. Je crois que je n'ai rien lu encore de cet auteur

    RépondreSupprimer

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Freddy Nadolny Poustochkine

Ma et Luo sont des adolescents pendant la Révolution culturelle chinoise. Ils sont envoyés dans la campagne pour les guérir de leur "...