dimanche 1 juillet 2018

Mon spectacle du mois : Roméo et Juliette à la Comédie française (mise en scène d'Eric Rhuff)

L'intrigue de Roméo et Juliette, écrit par William Shakespeare, est sans doute l'une des plus connues au monde. A Vérone, les Capulet et les Montague se haïssent. Quand leurs enfants tombent amoureux lord d'un bal, c'est le début d'une succession de drames. 
Pour mon anniversaire, deux amies m'avaient offert une place de mon choix à la Comédie Française. Sans hésitation, j'ai choisi Roméo et Juliette pour deux raisons : je rêvais de voir Laurent Lafitte sur scène et j'adore cette pièce. L'une de mes amies me disait que la pièce était trop romantique pour elle et c'est vrai, peut-être que pour aimer Roméo et Juliette, il faut l'être. Moi, par exemple, je préfère la fin de Roméo et Juliette à celle de West Side Story. Rien n'est pire pour moi que de survivre à l'être aimé.  Pourtant, je ne vois pas Roméo et Juliette comme une romance, mais au contraire, comme une manière pour Shakespeare de railler les cœurs volages puisqu'au début de la pièce, Roméo est déprimé par l'indifférence de Rosaline. Et puis, il y a cette langue magnifique, dont la beauté est malheureusement intraduisible. 
Ai-je aimé cette version, la première finalement que je voyais sur scène ? Globalement, oui. J'ai beaucoup aimé l'esthétisme de la pièce, les pas de danse (surtout ceux de Laurent Lafitte, évidemment), la plupart des acteurs aussi, même si la voix de Juliette, jouée par Suliane Brahim, m'a souvent agacée. J'ai été passionnée par la première partie, très enlevée même si la scène du coup de foudre ne m'a pas semblé refléter un coup de foudre et que je n'ai jamais ressenti d'émotion. Je me suis un peu ennuyée dans la seconde, sans doute parce que les acteurs sont moins nombreux et que l'ensemble repose alors beaucoup sur Roméo et Juliette. C'est néanmoins une pièce que je vous recommande même si le fait de tronquer la fin shakespearienne la rend, à mon avis, encore plus noire. 
Vous y retrouver entre autre Michèle Lebrun, Claude Mathieu, excellente dans le rôle de la nourrice et Jérémy Lopez dans le rôle de Roméo. Jusqu'au 25/07/2018 (et étonnamment, il reste des places). 

Merci à Nathalie et Hélène. 
A conseiller aux amoureux de Shakespeare, des costumes de Christian Lacroix ou de Laurent Lafitte (bien que non barbu ici). 





6 commentaires:

  1. L'extrait que tu as mis est absolument tendre et touchant. Et que dire de la mise en scène, j'adore ce mélange de costumes sublimes sur décors modernes. En tout cas, ton billet donne envie de vivre l'expérience!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! Malgré mes bémols, je pense que c'est un spectacle qui vaut vraiment la peine.

      Supprimer
  2. J'aimerais tant voir cette pièce, ton article me donne vraiment envie ! Merci pour ce joli extrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi. Et rien que d'entrer dans ce lieu, La Comédie Française, est un plaisir.

      Supprimer
  3. C'est clair que ça donne drôlement envie ;-) ça devait être super, veinarde ^_~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, j'ai la chance d'avoir des amies en or.

      Supprimer

Vacances !

Mon blog n'a pas pris de vacances depuis son ouverture. Alors que je rentre tout juste et que j'ai encore un peu la tête en Asie, c...