dimanche 4 juin 2017

Ma part de gaulois de Magyd Cherfi lu par l'auteur

Magyd Cherfi grandit dans une cité toulousaine où il ne fait pas bon passer son temps dans les livres. Pourtant rien n'y fait, c'est là qu'il se sent bien. Premier lauréat du baccalauréat de cette cité, il subit les moqueries face à son plaisir d'apprendre. Mais Magyd ne se laisse pas détourner de la culture française. 

Ce livre est un ode à la culture mais aussi à la France et à ce que ce pays a pu lui apporter. Pour autant, Magyd Cherfi ne fait pas preuve d'idéalisme et égratigne ce système scolaire qui met les siens dans un carcan. L'ensemble est enlevé, souvent drôle, parfois touchant. J'ai parfois ri aux éclats, ce qui ne m'arrive pas si souvent. J'ai aimé l'accent toulousain de l'auteur et la lecture qu'il en fait et je n'aurais sans doute pas autant apprécié ce livre en version papier. 

Pour moi, ce livre est une déclaration d'amour plutôt courageuse envers son pays d'accueil. 

Lu dans le cadre du prix Audiolib 2017. Parution: avril 2017- durée: 06h14.

A conseiller à ceux qui aiment varier les accents. 
Merci à Audiolib. 


14 commentaires:

  1. Je n'ai pas du tout accroché à la version audio de ce texte, que j'ai fini par abandonner. Mais c'est vrai que c'est drôle et enlevé. Personnellement, je crois que j'aurais préféré la version papier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que vous n'aviez globalement pas apprécié l'accent toulousain. ;-)

      Supprimer
  2. J'adore son phrasé sa voix. J'espere même un film. Qui sait ? Merci et Bravo Magyd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le succès du roman pourrait laisser l'espérer en effet.

      Supprimer
  3. Un texte lu et bien lu par son auteur, alors.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime vraiment bien les textes des Zebda, ça me donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les avais vus en concert il y bien longtemps.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Je ne garantis pas la version papier mais une copine l'a beaucoup aimé.

      Supprimer
    2. Bon moi je ne connais pas les versions audio, je ne pratique pas. J'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai trouvé puissant, qui dit beaucoup sur l'intégration et la désintegration...

      Supprimer
    3. C'est joli, ça, l'intégration et la désintégration. Oui, tu as raison.

      Supprimer
  6. Hmmm tentant ! Les thématiques me parlent déjà d'emblée mais surtout si tu as ri aux éclats par moment, me voilà doublement tentée. J'ai du mal avec les versions audio mais si là, ça vaut le détour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parmi les membres du jury du prix Audiolib, nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur la version lue.

      Supprimer

Les terres dévastées d'Emiliano Monge

Ils sont une cinquantaine à vouloir traverser la frontière pour vivre leur rêve américain cette nuit-là. Une cinquantaine d'hommes, d...