mardi 19 septembre 2017

La chambre des époux d'Eric Reinhardt

C'est ainsi qu'ils avaient toujours entendu leur couple et c'est ainsi qu'à mon avis, on peut entendre l'amour, comme une alliance, une équipée, une agrégation de désirs et d'ambitions, d'énergie et de puissance, pour faire front ensemble contre tout ce que la vie peut nous opposer de dur et d'escarpé, d'intimidant, mais aussi pour jouir ensemble des douceurs du chemin. 

Notre narrateur nous embarque dans un récit qu'il est difficile de résumer. Disons, pour faire court, qu'il revient à la fois sur le cancer de sa femme Mathilde et la période de rémission et sur sa rencontre avec une miraculée à qui on avait prédit une mort à court terme. Eric (auteur de Cendrillon et de L'amour des forêts, difficile de ne pas comprendre très vite que nous sommes dans de l'autofiction) fait un transfert et éprouve un désir fou pour cette femme qu'il côtoie le temps d'une soirée. A cela se mêle le roman que l'auteur/narrateur aurait pu inventer à partir de ce désir, en le romançant. Or, s'il nous raconte l'histoire de ce roman, il n'écrit pas le roman. Je vous ai perdu en route? Ça ne m'étonne pas.

C'est le premier roman d'Eric Reinhardt que je lis. J'ai toujours eu envie de découvrir la plume de l'auteur, tout en repoussant le moment, autofiction oblige. Il m'a beaucoup agacé, ce roman! Parce que Reinhardt s’apitoie sur son sort quand ce sont les femmes qui ont souffert mais en même temps, je reconnais à ceux qui accompagnent  les malades le droit de parler de cette souffrance, de leurs peurs, même si c'est maladroit. Il m'a agacé aussi par cet aspect de roman non abouti, à dessein mais là encore, j'accorde à l'auteur le droit de jouer avec les formes, je dire "et si j'avais écrit cette histoire". Il m'a agacé et pourtant, parfois, j'ai été touchée. Nicolas, le personnage qu'il invente, a un rapport avec la sexualité de cette femme qu'il rencontre et va aimer très vite mais très fort qui m'a à la fois prouvé qu'il aimait donner du plaisir aux femmes mais aussi, que le centre de ce qui le fait alors "fonctionner" à ce moment-là se situe clairement en dessous de la ceinture. Je n'ai pas été d'accord avec de nombreuses phrases, comme celle que je cite en introduction de ce billet. Bref, ce fut une lecture pleine de sensations paradoxales.  Si vous me demandez si j'ai aimé ce roman, je suppose que je ne dirais pas oui. Mais je ne suis pas certaine de ne pas avoir envie de retrouver l'auteur plus tard.

Sortie: le 17 août 2017 chez Gallimard. C'est un très beau roman pour Papillon.

Merci à Babelio
A conseiller à ceux que ni l'autofiction, ni le mélange des genres ne rebutent. 


25 commentaires:

  1. Ah mais si, tu as plus aimé que moi ! J'ai détesté ce roman, plein de fatuité, de redondances et qui ne m'a pas touchée. Dommage ! Mais je suis en train de lire une autre sortie de la rentrée littéraire qui me plait beaucoup plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis mitigée alors que tu ne l'es pas. ;-)

      Supprimer
  2. Ce ne sera pas encore avec celui-ci que je découvrirai l'auteur...

    RépondreSupprimer
  3. L'amour et les forêts: un abandon pour moi.
    Je sais que Papillon aime, elle en parle très bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas me replonger dans d'anciens romans mais j'attendrai un prochain... peut-être.

      Supprimer
  4. Heu toi aussi,^_^, mais bon, je n'en fais pas une priorité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques enthousiastes mais beaucoup de frileuses sur ce roman.

      Supprimer
  5. Un roman qui m'a agacé. Fini en diagonal.

    RépondreSupprimer
  6. Oulà, ça a l'air compliqué tout ça! tu m'as perdue en chemin, effectivement! je n'ai jamais lu cet auteur et suis pas trop tentée, ni par celui-ci, par les autres!

    RépondreSupprimer
  7. Il est évident que ce n'est pas un roman pour moi :)

    RépondreSupprimer
  8. J'avais essayé "l'amour des forêts" mais je crois que cet auteur n'est pas pour moi ;(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une liste de ce type aussi, d'auteurs manifestement pas pour moi.

      Supprimer
  9. Je ne le lirai pas, trop d'avis mitigés, mais je veux bien essayer un jour "L'amour et les forêts" qui est dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  10. J'hésite beaucoup à lire ce titre car si j'ai énormément aimé "Cendrillon" et "L'amour et les forêts", le sujet ne m'attire pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est tout de même pas un roman indispensable.

      Supprimer
  11. Heu, ta conclusion est pas simple hein ?
    Je ne le connais pas mais je crois que je vais attendre encore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas simple non plus pour moi de comprendre l'effet que me faisait ce roman.

      Supprimer
  12. Je suis un peu indécise par rapport à cette lecture ! Les avis sont assez divergents... Je crois qu'il va falloir que je le lise pour me faire le mien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent, c'est effectivement ce qu'il y a de mieux à faire.

      Supprimer
  13. J'ai aimé des choses dans le début de ce roman malgre l'apitoiement sur lui meme tres agacant. Mais après il m'a complètement perdue et j'ai détesté...
    Ce n'est certainement pas le roman à choisir pour découvrir l'auteur. J'avais adoré l'amour et les forêts...

    RépondreSupprimer

La remise des romans

La semaine dernière, c'était le grand jour, nous remettions les romans aux élèves ! Nous avions prévu deux heures pour leur lire des...