dimanche 3 septembre 2017

[ parenthèse] La peinture, la sculpture et moi

Je suis très loin d'être une spécialiste de l'art. Mon seul critère est l'émotion que peut me procurer une oeuvre. A ce titre, la sculpture me touche davantage que la peinture parce qu'elle attire un désir fort en moi, celui de toucher, ce qui entraîne la plupart du temps la frustration que ce soit impossible. Malgré tout, certains tableaux sont très importants pour moi. 

Si j'étais une sculpture, je serais Le baiser de Rodin, vu de dos. J'aime beaucoup les dos masculins en sculpture et celui-ci est de toute beauté. On peut encore le voir au Grand Palais, puis au musée Rodin que j'aime beaucoup. Je pourrais aussi être The boy with a frog mais je vous l'ai déjà présenté ici



Si j'étais un tableau adapté d'un texte, je serais celui que j'étudie avec mes élèves de L en analysant les détails et les symboles et que j'aime aller voir à la Tate Gallery: La Mort d'Ophélie de Millais, peintre préraphaélite (et je suis fan de ce mouvement, découvert pendant mon année d'assistanat en Angleterre) même si ce tableau-ci n'est pas typiquement préraphaélite. Les couleurs, notamment le jeu sur les nuances de blancs, me plaisent infiniment. 


Si j'étais le tableau que j'ai longtemps été incapable de regarder, je serai L'origine du Monde de Courbet; je ne le montrerai pas aujourd'hui, non par censure, mais par respect pour ceux ou celles qui sont peut-être encore dans ce cas. Sans le trouver vraiment beau, je comprends maintenant son intérêt et même son importance mais il me fallait, avant de me réconcilier avec cette oeuvre, me réconcilier avec bien d'autres choses. 

Si j'étais un tableau découvert récemment que j'aime profondément, je serais Dans le lit, le baiser de Toulouse-Lautrec. J'aime particulièrement ces bras qui enlacent, ces lèvres qui se sont trouvées et ces regards qu'on devine. Je n'ai jamais vu ce tableau en vrai car il appartient à une collection privée :


Si j'étais un tableau sensuel, je serais La grande Odalisque d'Ingres que j'ai choisi quand il a fallu présenter un tableau aux élèves lors d'une sortie au Louvre (les élèves devaient aussi présenter un tableau). J'aime l'impossibilité de cette anatomie féminine et je trouve ce sein à peine dévoilé  ainsi que les pieds sensuels: 




Si j'étais une oeuvre démesurée, je serais Boy de Ron Mueck. J'ai eu la chance de visiter l'exposition qui lui était consacrée en 2013 à la Fondation Cartier. Il excelle aussi à représenter la vieillesse:

Si j'étais une oeuvre d'un artiste que j'aime pour son engagement, je serais une oeuvre de Banksy qui revient dans plusieurs de mes cours et qui, je le rappelle, a voulu offrir l'une de ses œuvres aux électeurs de Bristol contre une photo prouvant qu'ils n'avaient pas voté pour les Tories, ce qui a été jugé illégal. Je choisis celle de Brighton parce que je la connais bien et parce que c'est évidemment un thème important pour moi mais j’emmènerai cette année mes élèves découvrir ses œuvres dans sa ville, à Bristol. 



Et vous, quelles œuvres vous touchent?

Merci à Mind the Gap qui m'a donné l'idée de cette avant-dernière parenthèse. Et merci pour vos gentils commentaires sur mon grand déballage estival. Il restera un billet parenthèse consacré, bien sûr, aux livres. 




21 commentaires:

  1. Des œuvres qui m'ont touchées, il y en a trop pour que j'en sélectionne quelques unes seulement, là, maintenant. J'ai des souvenirs particulièrement marquants d'une expo Nicolas de Staël et Giacometti. Celui-ci, je connaissais ses sculptures, mais je suis restée bouche bée devant la force de ses portraits en peinture .. Et tant d'œuvres aussi d'artistes peu connus, mais remarquables, au hasard des galeries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, il y a quand-même des œuvres pour lesquelles j'ai eu de vrais coups de foudre, alors celles-ci, elles restent toujours au dessus du lot.
      J'ai vu des croquis/ peintures de Giacometti à New-York, je suis plus sensible à ses sculptures (mais ça, c'est récurrent dans mes préférences). Il y a une belle expo comparative Giacometti/ Picasso qui m'avait plu.

      Supprimer
  2. je partage cette opinion = je fonctionne aussi aux coups de coeur en art :)
    (ayant enfin découvert votre blog fort intéressant, je l'ai ajouté à mes liens amis)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Niki et à bientôt alors.

      Supprimer
  3. J'aime aussi beaucoup les sculptures, et ma préférence va aux sculptures de couleur blanche ou beige. J'aime aussi énormément le tableau de Millais, et les préraphaélites bien sûr, j'ai suivi un cours sur l'époque victorienne à la fac et on en parlait assez fréquemment. J'ai découvert le Boy with a frog dans le roman de Christophe Ono-dit-Biot, du coup je suis un peu frustrée de ne aps l'avoir vu à Venise. Je suis une grande fan de Banksy également, et du street art en général. J'aime aussi beaucoup ce que fait JR. Il y a quelques mois je suis allée voir l'expo Walker Evans à Pompidou, tout ne m'a pas forcément plu, mais certains clichés m'ont beaucoup touchées. Notamment celle de la devanture d'une épicerie que j'ai achetée en carte postale pour mettre sur mon mur à tableaux. Ron Mueck également est bluffant!! J'adore! Dans les peintres qui savent me toucher il y a aussi Rockwell et Hopper. Très anglo-saxon tout ça en somme. Mais il y a aussi des français, les impressionnistes surtout, avec un gros coup de coeur pour Caillebotte et ses rabotteurs de parquet!

    RépondreSupprimer
  4. Oui, moi aussi je préfère les sculptures claires.
    En fait, je me demande où on l'a mis ce Boy with a frog, il est bien quelque part.
    Je dois être la seule prof d'anglais à ne pas trop apprécier la peinture d'Hopper. ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Bon, je suis assez court sur ces domaines là ! Je suis d'accord pour l'odélisque et les pieds féminins sexy...je ne connaissais pas.
    Le tableau de Courbet, je ne le trouve pas très beau mais il ne visait probablement pas cela au départ...
    Bonne rentrée et donc encore un épisode de tes parenthèses !

    RépondreSupprimer
  6. Bonne rentrée à toi aussi (ça doit faire du bien de retrouver la chaleur ;-) ).

    RépondreSupprimer
  7. J'suis une bille en art mais, comme toi, je fonctionne au coup de coeur. J'ai pas souvenir d'une oeuvre qui m'ait réellement marquée ceci dit, pas en vrai en tout cas.

    J'adore cette parenthèse en tout cas, et tes mots... J'ai senti toutes émotions en te lisant, ce morceau de toi que tu as partagé et j'ai trouvé ça beau. Merci pour cette générosité : c'est pas toujours évident de se livrer comme tu viens de le faire ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton beau commentaire, Aurélie.
      Ces parenthèses estivales ont accompagné un cheminement introspectif. Je ne savais pas ça finirait sur un billet qui ne laisse aucun doute sur ce que je suis, moi qui ne savais plus qui j'étais vraiment. Et je suis finalement contente de ce qui se dégage de ce billet.

      Supprimer
  8. Les oeuvres qui me touchent? Variable au fil du temps, je le réalise;..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal, on est touchée par ce qu'on vit, en partie.

      Supprimer
  9. J'ai beaucoup aimé ce billet, Valérie ! Je partage tout particulièrement ce tableau de Toulouse-Lautrec (sais-tu qu'il y a un musée de ce peintre dans ma ville ?!), celui de la mort d'Ophélie (j'ai une fois analysé en détail ce tableau avec des élèves et c'était passionnant ! ils avaient vu un visage fantastique dans les feuilles en haut à droite !!) et bien sûr : Rodin (encore que je préfère Camille Claudel). Bises et bonne rentrée !!

    RépondreSupprimer
  10. Oh merci, Sandrion!
    Non, je ne le savais pas et je file voir quelle est cette ville. Plus je regarde ce tableau, plus je l'aime. Vraiment, ce bras de la fille aux longs cheveux sur l'épaule de l'autre femme, ça me fait vibrer une corde sensible.
    Mais je les comprends tes élèves, on peut effectivement en voir un.
    Merci et bonne rentrée à toi.

    RépondreSupprimer
  11. J'adore Rodin et l'ophélie de Millet ! J'aime beaucoup les préraphaélite globalement...

    RépondreSupprimer
  12. Tu ne seras pas surprise, j'aime beaucoup ton billet. Je ne suis pas surprise par tes goûts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que tu n'es pas surprise et pourtant, le retour des femmes au premier plan me surprend moi-même. ;-)

      Supprimer
  13. Très chouette ce billet et plein de points communs en matière de goûts picturaux et sculpturaux...

    RépondreSupprimer

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Freddy Nadolny Poustochkine

Ma et Luo sont des adolescents pendant la Révolution culturelle chinoise. Ils sont envoyés dans la campagne pour les guérir de leur "...