jeudi 31 août 2017

Au fond de l'eau de Paula Hawkins

Jules et Nell sont deux sœurs que le destin a séparées, ou plutôt c'est Jules qui a décidé d'échapper à l'emprise de cette sœur trop belle, trop manipulatrice et aussi, bien trop attirée par ces histoires de noyées dans le lac voisin. Pourtant, quand Nell est à son tour retrouvée noyée dans le lac, Jules revient sur les traces de son passé et découvre sa nièce, qu'elle n'avait jamais rencontrée. Il lui faut aussi se pencher sur toutes ces femmes qui sont mortes là.

J'avais écouté La fille du train et je m'étais passablement ennuyée mais j'ai tout de même eu envie de donner une seconde chance à cette auteure et j'ai bien fait. Ce polar est tout ce qu'il y a de plus classique, avec divers coupables possibles et un retournement de situation au tout dernier moment. Comme il y a plusieurs meurtres, il y a plusieurs intrigues et il y a aussi le flash-back lié à l'adolescence de Jules et Nell. Il faut donc s'accrocher un peu au début pour ne pas se perdre (j'aurais pu dire se noyer mais c'était un peu facile). Finalement, comme souvent je trouve dans ce type de polars classiques, ce qui m'a plu, ce sont les liens entre les personnages, notamment entre les deux sœurs. Et puis, Paula explore des thèmes intéressants et parmi eux, la sexualité des jeunes adolescentes, jouant sur un parallèle que j'ai trouvé bien fait entre celle qui a été violée à treize ans mais n'a jamais osé en parler et celle qui a vécu à quinze ans une relation avec un homme de quatorze ans son aîné, ce qui devient un crime pour l'adulte, alors qu'à un an près, celui de la majorité sexuelle, ça aurait pu été considéré comme une histoire d'amour (je ne donne pas mon avis, c'est un questionnement que l'on trouve dans le roman). Je suis donc contente d'avoir écouté ce roman, alors que je ne suis pas sûre que j'aurais aimé le lire, c' est typiquement le genre de livres que je préfère écouter. Rien à redire sur la lecture qui est de qualité.

Date de parution : 05 Juillet 2017- Durée :  11h08 que je n'ai pas vu passer. 
Traduit par  Corinne Daniellot et Pierre Szczeciner (j'avoue que je m'étonne, il est rare de voir le nom de deux traducteurs). 

Merci à Audiolib
A conseiller aux amateurs de polars classiques à rebondissements. 

16 commentaires:

  1. L'auteure m'a parfois perdue dans ce roman, contrairement au précédent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends ce sentiment. Au début, je me suis un peu accrochée.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé la version audio également. Le fait qu'il y ait plusieurs lecteurs rend l'écoute très vivante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait et ça permet de s'y retrouver plus facilement dans les personnages.

      Supprimer
  3. Contente que tu aies aimé ce livre! lu en version papier, et ce fut un coup de coeur!

    RépondreSupprimer
  4. Ma femme l'a lu pendant les vacances et elle n'a pas été super emballée. De toute façon je sais que ce n'est pas un roman pour moi.

    RépondreSupprimer
  5. Sans être un coup de coeur, j'ai aimé cette lecture. J'ai eu un peu de mal avec les nombreux personnages et le rythme lent mais je n'ai pas détesté, loin de là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas trouvé le rythme trop lent mais c'est vrai qu'au début, on se débat un peu avec les personnages et les périodes. Puis, ça devient plus simple.

      Supprimer
  6. en livre audio, ça me dirait aussi! En lecture, je trouve que ce genre de roman est une perte de temps mais c'est tout personnel...

    RépondreSupprimer
  7. C'est certainement le roman que je rencontre le plus en ce moment. Mais comme je n'ai pas aimé "La fille du train" plus que ça, je ne pense pas lire celui-ci.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  8. ha ha...j'avais beaucoup aimé La Fille du train, plus thriller psychologique que polar et phénomène d'édition. J'ai vu ce livre là partout en Angleterre en juin. Mais je n'ai pas vraiment de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, je ne sais pas s'il peut plaire à ceux qui ont aimé le premier. ;-)

      Supprimer

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Freddy Nadolny Poustochkine

Ma et Luo sont des adolescents pendant la Révolution culturelle chinoise. Ils sont envoyés dans la campagne pour les guérir de leur "...