jeudi 21 avril 2016

Le paradis des randonneurs: Madère

Je pourrais vous décrire, en long en large et en travers, le dépaysement, l'apaisement aussi que l'on ressent à Funchal, la plus grande ville de cette île portugaise, dont les restes coloniaux sautent aux yeux. Je pourrais vous parler des couleurs, celle des innombrables fleurs, de leurs odeurs aussi qui emplissent les narines dans les jardins ou dans la rue puisque mon voyage a coïncidé avec la fête des fleurs, ce qui n'était pas voulu. Je pourrais vous décrire la chaleur dans la voix des habitants, plus que leur sourire d'ailleurs. Je pourrais vous parler aussi de la mer agitée pendant la traversée vers Santo Porto, l'île en face, de la prévenance du personnel de bord, s'occupant de tous ces passagers mal en point. Je vais surtout vous laisser découvrir cette île en photos et vous donner quelques adresses. Tout d'abord, accompagnez-vous de l'indispensable guide de randonnée Rother qui nous a permis de ne pas nous perdre en rando (c'est une première pour nous) et même en conseillant des âmes perdues sur le chemin. 

Comme d'habitude et parce que j'aime me faire taquiner par Mind the Gap, voici mes deux adresses restaurants à ne pas manquer: l'Armazem do Sal (à gauche) que je qualifierais de gastronomique mais qui propose un plat du jour à moins de 9 euros et un dessert du jour à 2,50€. C'est délicieux (notre conseil: les calamers grillés et les lasagnes eux légumes- côté dessert, l'omelette norvégienne est délicieuse mais ne comptez pas sur moi pour me rappeler comment les portugais l'appellent). Et dans un tout autre genre, l'Os Rusticos qui bat le record du restaurant le moins cher de notre séjour avec des portions copieuses et un très joli décor, très coloré (je vous conseille le ragoût portugais et je vous conseille aussi de le finir pour ne pas vexer la patronne- j'ai tout fini, donc tout s'est très bien passé). 

Côté sorties, vous aurez l'embarras du choix. Prenez le téléphérique qui vous mènera à Monte et passez quelques heures dans le jardin tropical. Visitez le musée d'art sacré, la quinta das Cruzes et tentez de visiter la cathédrale de Se (il y a plus de messes en une semaine que dans mon village d'enfance en dix ans). Ne ratez pas la visite de Santana, le village où on voit encore ces maisons typiques présentes sur tous les catalogues, pas tant pour voir ces maisons mais parce que vous y découvrirez un point de vue splendide près du téléphérique (vous pouvez suivre un chemin qui descend vers la mer). Suivez au moins une levada (photo de droite), ces anciens canaux qui irriguaient l'île. Et puis, prenez le temps de découvrir l'île de Porto Santo et sa magnifique plage de sable blanc.  Ouvrez grand les yeux et profitez. 



Merci à ma fidèle compagne de randonnée. 
A conseiller aux amateurs de randonnées mais pas à ceux sujets aux vertiges (même si on peut éviter les sentiers à risque). A déconseiller à ceux qui aiment passer la journée sur la plage ou qui aiment la vie nocturne agitée. 

                                                      





15 commentaires:

  1. J'adore randonner et j'étais séduite par tes descriptions mais j'ai le vertige ! Mais lisbonne me tente beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lisbonne est une ville passionnante et tu t'y feras les mollets. ;)

      Supprimer
  2. J'ai plusieurs fois entendu que Madère était géniale pour randonner. Les photos donnent envie, la mer et si en plus il y a des téléphériques pour les points de vue ! Le guide Rother c'est en général pas des petites randonnées. Le premier restau me tente bien...mais tu ne dis rien sur les vins ?? A moins que vous ne restiez à l'eau plate comme ne Normandie Warf :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne bois pas de vin et ma compagne de randonnée n'en prend pas quand nous partageons un resto (oui, je sais, nous ne savons pas vivre), l'eau était à bulles pour ma part. ;)
      Il y a des randos de moins de trois heures dans le Rother.

      Supprimer
    2. Bah non, chacun fait comme il veut...je ne bois que du vin blanc d'ailleurs et rarement pendant le repas...j'aime les apéros !

      Supprimer
  3. @Valérie : je note je note je note... pour une prochaine année (cette année, le planning est complet en ce qui nous concerne).

    RépondreSupprimer
  4. C'est presque frustrant de n'avoir que si peu de photos :) ça donne envie, et côté température ça donne quoi en avril?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la frustration doit naître l'envie. Il faisait 19- 20 degrés, pour randonner, c'est parfait. Bien sûr, on reconnaissait les anglais, ils étaient en T shorts!
      Et moi j'attends tes photos.

      Supprimer
    2. Oui oui ça vient, au fait ça convient aussi pour le randonneur de vacances ou c'est de la randonnée sportive?

      Supprimer
    3. Je pense que les deux sont possibles, certains parcours sont durs mais je n'ai pas fait de rando sportive.

      Supprimer
  5. Tu ravives d'excellents souvenirs de la belle île de Madère et d'une balade au Pico de Arieiro parfois vertigineuse. Et les fleurs ! Hortensias, agapanthes, strelitzias...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, il ne faut pas oublier les fleurs.

      Supprimer
  6. J'y vais cet été (pour la rando notamment) et j'ai vraiment hâte. Ce que tu dis là me conforte dans notre choix de destination !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, tu risques de devenir accro. Je n'envisage pas de ne pas y retourner. Alors je prends avec plaisir tes conseils au retour.

      Supprimer