jeudi 7 avril 2016

Et si on écoutait trois classiques?

Ces trois classiques, tous bien différents sont dans la sélection du prix Audiolib. Je trouve cela très bien que des classiques trouvent une voix et fassent partie de la sélection. Pas de chance pour moi, il s'agit de trois romans que j'avais lus précédemment mais que je ne suis pas parvenue à aimer. Commençons par Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley qui a contre lui d'être une oeuvre de science fiction et très peu de romans de science-fiction parviennent à m'emporter. Celui-ci ne fait pas partie du lot des happy few, je m'y ennuie très vite. J'aime pourtant Thibault de Montalembert mais rien n'y a fait cette fois encore. 
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur m'avait été offert par une blogueuse qui l'adore. J'ai beau adorer les romans sur la ségrégation raciale aux Etats-Unis et ce roman a eu beau recevoir le prix Pulitzer, je l'ai trouvé trop manichéen et j'ai eu, peut-être à cause de cet aspect-là, l'impression de lire un roman pour ados. Et j'avoue que la lecture de Cachou Kirsch n'a pas favorisé cette seconde approche du roman. 
audiolibJ'ose à peine avouer que je n'aime pas Si c'est un homme de Primo Levi mais ne pas l'aimer ne m'empêche pas de comprendre pourquoi il est une oeuvre majeure. Il est froid et clinique, ce qui est revendiqué par l'auteur mais cette mise à distance me pose vraiment problème sur un tel thème. Grâce à Raphaël Enthoven j'ai malgré tout davantage apprécié ce classique en version audio qu'en version papier, peut-être parce que quoiqu'on fasse, une voix - et celle de ce lecteur-là en particulier- humanise forcément un texte. 

Le meilleur des monde d'Aldous Huxley:
  • Date de parution : 01 Juillet 2015
  • Durée : 8h50
  • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee
  • Date de parution : 14 Octobre 2015
  • Durée : 11h35
Si c'est un homme de Primo Levi 
  • Date de parution : 09 Septembre 2015
  • Durée : 7h35




21 commentaires:

  1. Huxley j'avais adoré, lu à l'époque de l'adolescence. Je me demande ce que j'en penserais aujourd'hui... Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur fait partie de ces classiques que je me suis promis de découvrir cette année. Quant à Primo Levi, je sais que je n'arriverai pas à le lire et ce que tu en dis me refroidit sacrément...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une mauvaise expérience des relectures d'oeuvres classiques lues et adorées ado puis relues et pas aimées ensuite (à part La peste qui ne m'a jamais déçue) .

      Supprimer
  2. Si c'est un homme...pas c'était hein (trop de cidre moi je dis... :D). Je connais de nom les 3 et je pense lire Primo Lévi mais jai peur de franchir le cap...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins tu me lis dans le détail, merci pour ça !

      Supprimer
  3. J'ai lu "le meilleur des mondes" il y a bien longtemps. Je ne m'en souviens guère, mais sur le coup il m'avait marquée. J'ai lu "si c'est un homme" et la suite, je n'ai pas été dérangée par le ton, il s'accorde bien au sujet, mais je comprends qu'il puisse repousser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas qu'il y avait une suite.

      Supprimer
    2. La suite c'est "la trêve" qui est le récit de son année de retour vers l'Italie, après le camp.

      Supprimer
  4. Je suis en pleine lecture de "Si c'était un homme" et c'est vrai que le lecteur humanise le récit. Au point d'ailleurs que j'ai eu un peu de mal au début car je ne retrouvais pas la sensation que j'avais eu en lisant l'ouvrage papier il y a quelques années.
    J'ai bien aimé "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" en dépit des longueurs de la première partie.
    Je n'ai pas encore écouté "le meilleur des mondes" mais je n'en attends pas grand chose car je n'avais pas aimé la version papier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant ce que tu dis sur le fait qu'humaniser le texte nécessite de se le réapproprier.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas lui Le meilleur des mondes, mais les deux autres oui, j'ai même étudié le Primo Lévy pour le bac, il m'avait beaucoup touchée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que si je l'avais étudié en cours, je l'aurais beaucoup aimé.

      Supprimer
  6. Aïe ! Une mauvaise sélection pour toi dis donc ! Je peine à écrire mon billet sur l'oiseau moqueur. J'ai bien aimé, mais je trouve aussi que ce serait un bon roman pour ado et qu'on en fait beaucoup autour de ce roman alors que bon, voilà, c'est gentillet.
    Pour le Huxley, j'ai eu du mal au début, et puis c'est passé.
    Quant au Primo Levi, j'ai trouvé que l'entretien final apportait un vrai plus. Mais c'est vrai que c'est un roman factuel, assez froid. Mais c'est difficile de faire autrement quand c'est un récit vécu de l'intérieur si l'on veut s'en sortir il me semble. Mais tu as raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu beaucoup de témoignages sur le sujet quand j'étais ado (Treblinka par exemple) et je ne les trouvais pas froids.

      Supprimer
    2. J'ai souvenir de Charlotte Delbo qui était un peu sur le même ton que Levi, mais je ne crois pas en avoir lu d'autres. J'ai lu des romans à part ça et du coup, le ton me parait vraiment différent.

      Supprimer
  7. je suis adepte de livre audio et j'ai téléchargé Le meilleur des mondes et Ne tirez pas je ne les ai pas encore écouté
    Par contre Primo Levi j'hésite

    RépondreSupprimer
  8. Je les ai lus aussi ces trois classiques : adoré "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" pour le ton innocent mais intuitif de la gamine, été ébranlée par "Si c'est un homme" et "Le meilleur des mondes" car lus quand j'étais ado, à l'heure des grandes remises en question. Le seul que j'aurais peut-être envie de relire serait "Le meilleur des mondes" pour l'évaluer à l'aune de ma maturité actuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois, il vaut mieux ne pas évaluer un livre une fois la maturité atteinte, ça m'a causé des déceptions.

      Supprimer
  9. La lecture d'Enthoven est parfaite et le livre de Levi, est un témoignage que j'ai déjà lu deux fois ( dont une fois en version audio). Il me reste encore à lire le meilleur des mondes car pendant longtemps je n'ai pas lu de science-fiction et Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, je l'ai lu adulte il y a un certain temps et je ne me rappelle pas qu'il me soit apparu comme un livre d'ado...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement une critique qui m'est toute personnelle.

      Supprimer
  10. C'est toujours difficile de ne pas aimer un classique de la littérature je trouve. Cela a été mon cas pour "Le meilleur des mondes". Le sujet est intéressant mais je n'ai pas réussi à fixer mon attention et à accrocher à l'histoire.

    RépondreSupprimer

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh/ La vie d'Adéle d' Abdellatif Kechiche

J'ai lu Le bleu est une couleur chaude à sa sortie. J'ai attendu que ma fille me parle de La vie d'Adèle , en début de mois,...