mardi 26 avril 2016

Lagos Lady de Leye Adenle



Guy Collins a été missionné par son journal pour aller à Lagos et couvrir les élections. Il travaille pour un petit journal anglais, il ne s'attend pas à tomber sur un scoop mais il saute sur l'occasion de découvrir ce pays dont lui a parlé son ancienne petite amie qu'il ne parvient pas à oublier. Le hasard le mène dans un bar, devant lequel une femme est sauvagement assassinée. On lui a coupé les seins. Guy rencontre alors Amaka, l'ange-gardien des prostituées qui va être aussi le sien puisqu'elle va le sortir de prison. 

Ce roman policier alterne les moments burlesques dans lesquels différents membres de la pègre  ne pensent qu'à se débarrasser les uns des autres et ceux qui mettent en scène Guy ou Amaka, puis ensuite, les deux. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce livre dépayse. Il met principalement l'accent sur la corruption qui règne au Nigeria et sur le fait que les prostituées y ont un statut encore plus fragile que chez nous. Si elles n'ont pas un réseau leur permettant de démêler les clients potentiellement dangereux des autres, elles risquent leur vie. Je ne peux pas dire que j'ai été séduite parce qu'il y a sans doute trop de burlesque pour moi d'une part, et d'autre part parce que Guy est vraiment trop naïf. C'est le genre d'homme à se croire amoureux dès qu'il croise une belle black, et il n'a vraiment pas réussi à me toucher. Il m'a même vraiment agacée. Ce sont bien sûr les femmes qui ont le beau rôle et peut-être que ce manque de nuances a été un problème pour moi. 

Merci aux éditions Métailié.
A conseiller à ceux qui ont besoin d'un peu de chaleur. 

Titre original : Esay Motion tourist
Traduit par : David Fauquemberg
Publication : 10/03/2016 chez Métailié


8 commentaires:

  1. Sur ma pile. Pas certaine d'y trouver totalement mon compte mais personne n'est à l'abri d'une bonne surprise ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Je pense que nous avons eu le même fournisseur, au même endroit (mais pas le même jour).

      Supprimer
  2. Après Konaté, je cherchais d'autres romans qui se déroulait en Afrique. Je note

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu droit à d'autres titres dans ma pal et celui-là ne me manquera pas forcément. Par contre le roman italien sur la prison m'aurait bien plus convenu je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dedans te plairait beaucoup, je pense.

      Supprimer
  4. C'est certain je n'aimerai pas ça donc je passe mon tour sans hésitation!

    RépondreSupprimer

Par le vent pleuré de Ron Rash

Eugène vit dans une petite ville de Floride. Son grand-père y fut le médecin incontournable de toute la ville. Lui cuve désormais sa pein...