mardi 21 février 2017

La peur de Stefan Zweig, mise en scène d'Elodie Menant

Fritz et Irène sont mariés depuis plusieurs années et ont deux enfants. Le quotidien s'est peu à peu installé dans leur couple: il est très occupé par son cabinet d'avocats ouvert un an auparavant et Irène ne se sent ni valorisée, ni écoutée. Elle commence une aventure avec un musicien prénommé Edouard et un soir, une jeune femme se présentant comme la petite amie d'Edouard l'aborde, lui extorquant de l'argent en lui intimidant l'ordre de ne plus revoir Edouard si elle ne veut pas que son mari soit mis au courant de son infidélité. 
J'avais écouté cette nouvelle et je l'avais trouvée bien ficelée mais pas non plus inoubliable, preuve en est que j'avais oublié la chute et c'était très bien comme ça pour mieux apprécier cette pièce. Les acteurs savent faire monter la pression, Hélène Degy qui est Irène, joue parfaitement cette femme au bord de la folie, prise entre son désir de se libérer de son secret et donc de son maître chanteur et celui de ne pas mettre en son couple en danger en avouant sa faute. Les deux autres acteurs sont aussi très bons et le jeu de mise en scène avec les murs amovibles rend l'ensemble vivant. Nous avons vraiment passé un bon moment, assises au quatrième rang de l'orchestre. Pas de temps de s'ennuyer, d'autant que la pièce ne dure que 1h10, et comme elle commence à 19h, c'est parfait pour que la provinciale que je suis puisse reprendre son train du vendredi soir. Je dois aussi admettre que j'ai été fascinée par les vêtements d'Irène et encore plus par sa coiffure. L'avis d'Eva
Au théâtre Michel. 
Mise en scène, scénographie et adaptation : Elodie MENANT
Décor: Olivier DEFROCOURT 
Costumes:Cécile CHOUMILOFF et Sylvie LEFRAY
Lumières: Marc AUGUSTIN 
Graphistes: Mathieu STORTOZ et Salima GLAMINE
Distribution:
Dans le rôle d’Irène:Hélène DEGY
Dans le rôle de Fritz: Aliocha ITOVICH
dans le rôle de la femme mystérieuse:Ophélie MARSAUD



Merci à  Marjorie  d'avoir accepté de m'accompagner sans réfléchir et de m'avoir fait découvrir, juste avant,  le salon de thé du WH Smith qui fait de très bons scones. 
A conseiller à ceux qui pensent que Zweig est ennuyeux. 

12 commentaires:

  1. Une vraie réussite, et c'est vrai que l'horaire (19h) est idéal quand on n'habite pas à Paris et qu'on est dépendant des transports!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument! Je penserai à regarder plus souvent s'il n'y a pas de séances à cette heure-ci.

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si j'irai au théâtre, mais je note le salon de thé :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'irais plus souvent au théâtre si je le pouvais... Je ne connais pas du tout Sweig par contre (ou que de nom).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas aussi adepte de Zweig que d'autres blogueuses, mais une fois de temps en temps, c'est bien.

      Supprimer
  4. J'avais beaucoup aimé la nouvelle (lu en audio, comme toi). Je pense que j'aurais apprécié la pièce également.

    RépondreSupprimer
  5. C'était très chouette cette session tea time + théâtre ! Tu reviens à Paris absolument quand tu veux, c'est toujours un grand plaisir de te voir :) Et très bon choix de pièce ! Moi qui aime bcp Zweig, j'ai beaucoup aimé (et c'est vrai que les acteurs sont très bons).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir! Merci pour tout, Marjorie.

      Supprimer
  6. j'ai vu aussi cette adaptation, très réussie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'était une reprise du théâtre après un long arrêt et ce fut un excellent choix.

      Supprimer

Légende d'un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant

Les cœurs qui ont été brisés redoutent l'amour parce qu'il porte sa fin. Ils craignent de ne plus pouvoir endurer ce coup suppl...