dimanche 19 février 2017

Sans feu ni lieu de Fred Vargas

Et voici le retour les Évangélistes en livre audio! Louis Kehlweiler est sollicité par Marthe, une ancienne prostituée à qui il a fourni un emploi pour ses vieux jours, pour innocenter son petit protégé devenu grand, Clément Vauquer. Clément est ce qu'on appellerait méchamment l'idiot du village et quand il a été engagé pour monter la garde devant la porte de deux jeunes femmes, à qui il a ensuite dû apporter un pot de fleurs (et donc laisser ses empreintes), il a fait ce qu'on lui demandait sans réfléchir. Quand les deux femmes sont retrouvées assassinées, Clément est bien sûr le premier suspect mais Marthe ne compte pas laisser Clément entre les mains de la police. 

Quel immense plaisir de retrouver les Évangélistes dans un opus que je n'avais pas encore découvert, n'ayant pas remarqué que ce titre les mettait en scène. J'adore ce groupe d'hommes célibataires bougons, ainsi que Louis et Buffon, son crapaud. Dans ce tome, on s'attache beaucoup à Clément, un homme simplet qui, ayant suivi des cours dans l'école privée où il était jardinier, a un langage très particulier, à la fois touchant et drôle. Comme cela m'arrive fréquemment avec les livres audio de Fred Vargas, il m'est arrivé plusieurs fois d'éclater de rire. Et je tiens à souligner la performance exceptionnelle du lecteur, Philippe Allard, qui sait jouer tous les personnages sans en rendre aucun ridicule, même la femme et c'est un exploit! Le livre audio peut mettre en évidence des dialogues ratés; le dialogue étant un exercice particulier qui n'est vraiment pas à la portée de tous, il suffit d'avoir déjà tenté d'en écrire un pour s'en rendre compte. Mais il peut aussi donner vie à des romans dont la colonne vertébrale repose sur des dialogues qui sont des bijoux, et c'est bien le cas ici. Il ne me viendrait jamais à l'esprit de lire un Fred Vargas, je les écoute toujours. C'est le cas ici. Si Fred Vargas pouvait redonner vie à mes Évangélistes, ce serait franchement sympa de sa part. Vous pouvez en écouter un extrait ici.

Merci à Audiolib.
A conseiller aux amoureux des dialogues percutants. 

Date de parution : 
15 Février 2017
Durée : 
7h46






17 commentaires:

  1. Il me plairait certainement car j'avais écouté (sur tes conseils) et beaucoup aimé "un peu plus loin à droite" avec Kehlweiler et compagnie

    RépondreSupprimer
  2. Oh ben alors là,tu l'as bien vendu celui-là. Je ne suis pas adepte du livre audio mais si l'expérience en vaut le coup avec celui-ci, pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu dois commencer par un excellent livre audio, autant que ce soit celui-là.

      Supprimer
  3. Très tentant, il va falloir que je retente avec cette auteure, une première lecture ne m'avais pas totalement convaincue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tente un titre avec Les Evangélistes, j'ai parfois été déçue aussi.

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais réussi à accrocher à Vargas bizarrement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que Vargas s'écoute justement.

      Supprimer
  5. Comme Noukette, jamais réussi à accrocher...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que le titre ou le format n'était pas le bon.

      Supprimer
  6. Ah oui, tiens, pourquoi ne pas les écouter plutôt, tu sembles conquise.

    RépondreSupprimer
  7. Un Fred Vargas pourquoi pas! Je ne savais pas qu'elle avait mis en scène d'autres personnages qu'Adamsberg et sa clique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On croise d'ailleurs les Evangélistes dans certains épisodes d'Adamsberg.

      Supprimer
  8. "Il ne me viendrait jamais à l'esprit de lire un Fred Vargas, je les écoute toujours." : C'est drôle ça :)
    Je n'ai jamais essayé les livres audio. Vu que j'ai le temps pour lire, je n'en vois pas l'intérêt pour l'instant. Et, je sais pas, la lecture tout de même...ça reste de la lecture. Etant très peu attentive devant les films en général, j'aurais trop peur de m'endormir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'effectivement, lecture n'est pas le bon mot. Je ne lis pas mais il y a bien, à l'autre bout, quelqu'un qui lit pour moi.

      Supprimer
  9. J'ai lu tous les Fred Vargas, j'aime beaucoup. Pourtant c'est vrai tous ses romans ne se valent pas mais je suis attachée à l'atmosphère et les personnages qu'elle crée, je les lis avec une telle avidité que je devrais les relire plus calmement.

    RépondreSupprimer

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh/ La vie d'Adéle d' Abdellatif Kechiche

J'ai lu Le bleu est une couleur chaude à sa sortie. J'ai attendu que ma fille me parle de La vie d'Adèle , en début de mois,...