jeudi 9 février 2017

Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

Martial Kermeur est entendu chez le juge après avoir poussé à l'eau le promoteur immobilier qui lui a vendu un rêve, celui d'un appartement dans la station balnéaire qui devait voir le jour. Martial y a investi toute sa prime de licenciement, là où d'autres ont préféré s'offrir un bateau. Il n'est pas le seul à avoir commencé une descente aux enfers en suivant cet homme trop charismatique pour être honnête; c'est toute une communauté qui vacille quand le rêve s'écroule. 

Il est difficile de rester insensible à la fois à l'écriture de Tanguy Viel, que je découvrais avec ce roman, et au personnage de Martial Kermeur, qui ne commet qu'une seule faute, celle de faire confiance et sans doute d'oublier ses valeurs socialistes et qui le paie au prix fort. Non seulement son rêve matériel ne se concrétisera pas mais il lui fait perdre un ami et mène son fils derrière les barreaux. Le roman consiste en un long dialogue entre le juge et Martial Kermeur qui explique son geste et se clôt sur la décision du juge. On entre réellement dans la vie de ce village qui peine à trouver un équilibre après la fermeture des chantiers, qui aimerait ne pas avoir avoir à se résoudre à accueillir des promoteurs immobiliers mais qui ne trouve pas d'autre échappatoire pour faire vivre le village. Malgré tout, j'ai ressenti un peu d'ennui alors que le roman ne fait as 200 pages parce qu'il m'a semblé qu'à un moment, le roman tournait en rond. Je n'ai donc pas ressenti le même enthousiasme que Laure qui a été attrapée dans les filets du roman- C'est un coup de cœur pour Electra. Tiben l'a lu pour le Prix L'Express/ BFM TV. 
Publié en janvier 2017 aux éditions de Minuit- 175 pages. 


22 commentaires:

  1. Ah tu n'as jamais lu de roman de lui? Oh n'hésite pas, ils sont courts, oui. Celui avec Jim sullivan devrait te plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande d'ailleurs si ce n'est parce qu'ils sot si courts que je n'en avais pas lus. ;-)

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé Paris Brest, pour celui-ci je ne suis pas trop tentée.

    RépondreSupprimer
  3. Pas lu celui-ci, mais comme le dit Keisha, celui avec Jim Sullivan devrait te plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai noté, même si une blogueuse avait noté sur un billet que c'était celui qu'elle n'avait pas aimé.

      Supprimer
  4. Haaaaa un dialogue juge / accusé...tu fais dans le livre politique maintenant ? Nan, je rigole, j'en entends beaucoup de bien de ce roman, et je trouve l'idée séduisante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt judiciaire. Le roman politique, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.

      Supprimer
  5. Roman très intéressant de Tanguy Viel, j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense n'avoir lu aucun autre bémol que le mien.

      Supprimer
  6. Ton avis modère pour moi l'urgence de le lire même si j'en garde l'envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne regrette pas ma lecture, mais je ne vais pas me précipiter sur ses autres romans.

      Supprimer
  7. Il semble assez difficile de passer à côté de ce roman en ce moment...! Une chose est sûre, il faut que je découvre cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était temps que je le découvre moins aussi.

      Supprimer
  8. Je persiste à croire qu'il me plairait énormément ce roman.

    RépondreSupprimer
  9. Je vais bientôt publier mon avis sur ce livre que je n'ai pas aimé, je me suis ennuyée, heureusement qu'il était court ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis donc pas la seule à m'être ennuyée. J'ai trouvé la plume belle mais ça ne m'a pas suffi.

      Supprimer
  10. Si tu l'as sur ton étagère, je suis preneuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement non, mais je t'apporte un roman que je viens de finir et qui m'a remuée. Pas gai du tout. Tu verras si tu veux le lire.

      Supprimer
  11. Je le vois beaucoup sur les blogs en ce moment, je me laisserais bien tenter...

    RépondreSupprimer

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh/ La vie d'Adéle d' Abdellatif Kechiche

J'ai lu Le bleu est une couleur chaude à sa sortie. J'ai attendu que ma fille me parle de La vie d'Adèle , en début de mois,...