mardi 7 juin 2016

La route de Beit Zera d'Hubert Mingarelli

Stéphan vit dans un endroit reculé, séparé de Beit Zera par une forêt. Son fils Yankel a dû quitter Israël après avoir  tué accidentellement un homme. Depuis, Stéphan ne voit qu'un ami qui est aussi son employeur et avec qui il prend une cuite de temps en temps. Mais à part lui, personne ne lui rend visite jusqu'à l'arrivée d'un petit garçon silencieux qui se prend d'affection pour son chien et revient régulièrement.

Je n'avais jamais lu Hubert Mingarelli écrivant seul. J'avais apprécié le roman qu'il avait co-écrit avec Antoine Choplin, me disant que leurs écritures devaient être vraiment proches car je n'arrivais pas à distinguer l'une de l'autre. Et c'est vrai que tous les deux partagent une forme de minimalisme à la fois dans l'écriture et dans l'intrigue. Hubert Mingarelli, si je m'en tiens à ce roman, le pousse tout de même plus loin. Il ne se passe pas grand chose dans La route de Beit Zera. D'ailleurs si l'intrigue est ponctuée de retours en arrière, expliquant pourquoi Stéphan se retrouve seul, elle tient sur une journée. Stéphan décide d'une action au début du roman et il la mène au bout à la fin. Il faut donc aimer les romans d'ambiance pour apprécier cet auteur. Je ne sais pas si je continuerai à découvrir sa plume, tout comme je ne savais pas en refermant ce livre hier si je l'avais aimé, mais avec j'ai pris un certain plaisir à passer ce court moment en compagnie de Stéphan. Hubert Mingarelli laisse de larges zones d'ombre : il n'est par exemple jamais fait allusion à la mère de Yankel. C'est finalement l'un de mes romans préférés de cette sélection Points. Aifelle et Clara avaient été séduites. 

Merci aux éditions Points. 
A conseiller à ceux qui sortent d'un polar jonché de cadavres et de coups de feu. 
Prix du meilleur roman des lecteurs de Points
6,2€ // 168 pages
Paru le 06/05/2016 chez Points

22 commentaires:

  1. Je ne l'ai jamais lu non plus. Souvent, j'ai du mal à entrer dans ces romans minimalistes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est une expérience très particulière que j'ai eu besoin de digérer avant de savoir ce que j'en pensais.

      Supprimer
  2. Pas loin d'être un de mes préférés aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne m'étonne pas, je sais que tu aimes beaucoup cet auteur.

      Supprimer
  3. Je l'avais lu avant le Prix Points, et j'ai beaucoup aimé. Comme toi c'était mon premier roman d'Hubert Mingarelli et comme toi c'est un de mes livres préférés de la sélection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait pas mal de points communs, Eva (en plus d'un certain sac à main).

      Supprimer
  4. Si tu décides de le relire, commence par "un repas en hiver". C'est mon préféré.

    RépondreSupprimer
  5. Ma libraire me l'a conseillé, j'hésitai à le lire. Me voilà convaincue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne seras pas déçue car c'est tout de même particulier.

      Supprimer
  6. L'ambiance d'un roman compte parfois plus que l'intrigue, mais tu ne sembles pas très enthousiaste au bout du compte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas totalement enthousiaste, non mais c'est tout de même une expérience que je conseille.

      Supprimer
  7. L'un des meilleurs romans de la sélection point ? Bizarrement, il ne m'attire pas du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'un des meilleurs ne signifie pas le meilleur. ;)

      Supprimer
  8. Ce genre ne m'intéresse pas mais juste un mot pour dire que je suis perplexe sur l'écriture à 4 mais, mais comment est-ce possible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman s'y prêtait très bien car c'était de l'épistolaire. Chaque écrivain campait un personnage.

      Supprimer
  9. Ce roman me tente quand même mais tu n'as pas l'air d'avoir tellement apprécié ta lecture !
    Je vais m'en faire ma propre idée et je t'en dirai des nouvelles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai appréciée mais il m'a fallu le temps de la digérer.

      Supprimer
  10. J'étais très intriguée par ce roman depuis sa sortie, j'avais lu pas mal d'échos positifs, mais bizarrement, j'avais une autre histoire en tête. L'envie de le lire m'a de toute façon passée, et en te lisant, je me dis qu'il n'y a vraiment pas d'urgence.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours intéressant de voir comment on se forge une impression d'un roman quand il sort alors que ça ne correspond pas à la réalité.

      Supprimer
  11. Nous avions sélectionné son recueil de nouvelles "La lettre de Buenos Aires" pr un précédent Prix Boccace. Paru Chez Buchet Chastel, une maison que j'adore. Bref, ce fut ma première rencontre avec l'univers de Mingarelli que j'aime beaucoup

    http://www.babelio.com/livres/Mingarelli-La-lettre-de-Buenos-Aires/225791

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais continuer la découverte de cet auteur, mais pas avec les nouvelles. Mais si vous mettez en scène l'une de ses nouvelles, je l'écouterai avec plaisir. Merci pour l'organisation de cette très belle journée.

      Supprimer

[parenthèse] les séries/ feuilletons et moi

Les séries, on peut dire que je suis tombée dedans quand j'étais petite. J'ai l'impression d'avoir presque tout vu de celle...