jeudi 19 juillet 2018

Sucre noir de Miguel Bonnefoy

Le capitaine Henry Morgan aurait caché le butin de son navire échoué dans un village des Caraïbes. 300 ans plus tard, deux explorateurs vont séjourner chez la famille Otero, persuadés que ce trésor ne se trouve pas loin de leur maison. 
Il y a un moment que je voulais découvrir la plume du séduisant Miguel Bonnefroy mais les thèmes qu'il choisit ne m'attirent jamais. Quand on m'a proposé de me donner ce roman, je me suis dit que c'était le moment. Ce roman aurait pu me plaire s'il avait pris la forme d'une vraie saga familiale mais l'auteur a choisi d'en faire un roman court, ce qui le rend frustrant et inabouti, à mes yeux au moins. Son atout principal est de nous dépayser mais Miguel, vraiment, on ne peut pas écrire des phrases clichés comme : 
A cet instant, Severo Bracamonte, nu dans le moulin, au milieu du parfum étourdissant des vieux tonneaux, eut l'impression que cette femme avait inventé l'amour. 
Je n'ai donc pas été séduite par ce roman mais il avait été remarqué par la presse lors de sa sortie. 

Publié chez Rivages en septembre 2017. 209 pages. 

Merci à mes documentalistes qui m'ont offert ce roman.
A conseiller à ceux qui veulent s'échapper un peu. 

9 commentaires:

  1. Je n'avais jamais entendu parlé de cet auteur auparavant, mais c'est vrai qu'il est séduisant. Tellement que tu en as fait une coquille à la ligne suivante ! :-D
    Concernant le bouquin, je vais passer mon tour; il y a tant de superbes livres qui m'attendent!!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entendu parler. (sourire). Je te signale une coquille en en faisant une moi-même. C'est tout moi ça!

      Supprimer
    2. Oh tu sais, des coquilles, on en fait toutes. Merci de me l'avoir signalée.

      Supprimer
  2. Pourtant, nu dans le moulin... Warf :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout au milieu de vieux tonneaux. ;-)

      Supprimer
  3. Il est tellement charmant quand on le rencontre ! mais je suis comme toi, ces thèmes ne m'attirent pas. Je vais attendre encore avant de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demandais s'il avait un petit accent.

      Supprimer
  4. Un rendez-vous manqué entre ce livre et toi.

    RépondreSupprimer

L'ère des suspects de Gilles Martin-Chauffier

Vous aurez mille fois le temps de faire plus ample connaissance pendant vos maraudes dans la Cité noire où je ne vous demande qu'une ...