jeudi 24 mai 2018

Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson

Une seule chose était acquise, on pouvait encore  partir droit devant soi et battre la nature. Il y avait encore des vallons où s'engouffrer le jour sans personne pour indiquer la direction à prendre, et on pouvait couronner ces heures de plein vent par des nuits dans des replis grandioses. 

Sylvain Tesson, comme vous le savez sans doute, a été victime d'une chute qui l'a cloué au lit pendant un long moment, lui qui a toujours eu du mal à tenir en place. Il a ensuite décidé de traverser la France du sud au nord, sur ce qu'il nomme les chemins noirs. Hasard de mes lectures, c'est donc la seconde fois depuis le début de l'année que je lis le livre d'un auteur qui s'est décidé à parcourir la France. Hasard, vraiment ? Sans doute pas quand on sait que reprendre le chemin d'un GR me titille de plus en plus. 
La grande différence entre le livre d'Antoine Choplin et celui de Sylvain Tesson, auteur que je lisais pour la première fois, c'est que Tesson ne parle pas du tout d'écriture. Il lie surtout son périple à sa propre réhabilitation physique, que ce soit au niveau musculaire, en parlant de ses souffrances, de ce corps qui souffre mais qui semble finalement s'habituer à la marche qu'au niveau de son abstinence, rendue obligatoire par trop d'excès. 
On m'avait ramassé. J'étais revenu à la vie. Mort, je n'aurais même pas eu la grâce de voir ma mère au Ciel. Cent milliards d'êtres humains sont nés sur cette Terre depuis que les Homo Sapiens sont devenus ce que nous sommes. Croit-on vraiment qu'on retrouve un proche dans la cohue d'une termitière éternelle encombrée d'angelots ?
Comme Choplin, il évoque les rencontres faites au hasard des chemins et on sent que ce sont des moments de partage importants, d'autant que Tesson vilipende les écrans et le terme d'hyper ruralité qui, chez les politiciens, est une insulte, un combat à mener. Sylvain Tesson rêve justement d'endroits oubliés par les ondes (bon, soyons honnête, c'est bien en rase campagne mais quand les enfants râlent parce que vraiment, on ne peut rien faire avec internet ici, ça fait moins rêver). L'alternance de marches solitaires et accompagnées permet de rythmer le récit et me fait réfléchir à une alternance identique parce que les discussions qu'il a avec des amis aux croyances différentes des siennes m'ont plu et que c'est aussi ce que j'aime dans la marche. J'ai moins aimé que le Choplin, sans doute justement parce qu'il ne parle pas d'écriture et que la plume est à mon avis, un cran en dessous mais j'ai aimé cette balade qui ne manque pas d'humour, d'autant qu'elle finit en Normandie. Normal, tous les chemins mènent ici, c'est bien connu !
Publié en septembre 2016 chez Gallimard. 

A conseiller à ceux que l'envie de marcher démange.  





25 commentaires:

  1. C'est le seul que j'ai lu de l'auteur et j'avais aimé ce périple en dehors des sentiers battus. Le Choplin va arriver chez moi d'un jour à l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, c'est le seul qui me tentait.
      Bonne lecture du Choplin !

      Supprimer
  2. Rooo mais je n'avais pas vu le choplin, je cours l'acheter cet aprem !!! j'ai beaucoup aimé le tesson !

    RépondreSupprimer
  3. Sylvain Tesson m'énerve mais c'est quelqu’un d'intéressant et je lis tous ses livres ou presque. Je ne mes suis pas encore plongée dans celui-là. Cela arrivera un jour ou l'autre, forcément.
    As-tu déjà lu "Sur le chemin des ducs" de Bernard Ollivier ? L'auteur raconte sa randonnée sur le chemin des ducs de Normandie, du Mont Saint-Michel à Rouen. Si tu mets le nez dedans, l'envie de mettre les chaussures de randonnée va définitivement te démanger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses bien que je le note tout de suite ! Merci pour l'idée.

      Supprimer
  4. "J'ai moins aimé que le Choplin"... Le contraire m'aurait étonné^^

    RépondreSupprimer
  5. Oh j'ai aimé, tu sais! Celui sur Berezina est très bien aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si je vais le relire, tout de même. En tout cas, pas ses précédents. Peut-être plutôt ses prochains.

      Supprimer
  6. Deux lectures que tu as faites en parallèle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'ai lu Choplin quelques mois avant.

      Supprimer
  7. Tesson, je voudrais essayer une fois, et puis je repousse, on le voit trop, il publie trop, je sais pas, il me gonfle un peu finalement. M&is je sais que je le lirai !
    Quel GR tu aimerais faire, le GR 20 ou le GR qui traverse les Pyrénées ? Même un petit morceau ? Saint Jacques de Compostelle???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je ne sais même pas à quoi il ressemble ! Pourtant, il parle tellement des réactions quand les gens le croisent que j'aurais pu avoir la curiosité de vérifier.
      J'aimerais faire le GR 21 qui longe les côtes normandes, reprendre le GR 34 et oui, bien sûr, faire au moins une partie de St Jacques. La difficulté, c'est de trouver la bonne compagnie parce que tous ces kilomètres seule, je ne le sens pas. Mais quelques étapes seule, si.

      Supprimer
    2. Ben, depuis qu'il s'est rétamé, je dirais qu'il ressemble plus trop à rien...je plaisante !
      Le GR 34...magnifique aussi !

      Supprimer
    3. Je vais quand-même aller voir tout de suite à quoi il ressemble.

      Supprimer
  8. Je l'ai vu déjà plusieurs fois à la grande librairie etj'avais beaucoup aimé quand il avait parlé de celui ci. Je trouve que son histoire est pleine d'espoir, après ce qu'il lui est arrivé de très grave je trouve qu'il s'est bien remis finalement. Je le note (et dans vos billets les plus tentateurs ;0) je reprends le fil de ma rubrique avec bonheur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flattée de figurer parmi les plus tentatrices de la blogo ;-) !

      Supprimer
  9. Une lecture projetée, un jour ou l'autre.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais pas aimé un livre de Tesson et je n'ai donc pas acheté celui-là mais j'en ai d'autres dans ma PAL encore... J'appréhende de les ouvrir. Oui, cheminer me tente mais je ne sais pas si je le ferai un jour ( j'attends dans 30 ans, ma retraite pour le faire...lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ici là, lis le Choplin et tu auras envie de t'y mettre.

      Supprimer
  11. J'ai moyennement aimé "dans les forêts de Sibérie". Je ne suis pas certaine d'avoir envie de lire celui-ci de ce fait. On verra s'il se présente à moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne suis pas certaine de relire l'auteur, même si j'ai aimé ce livre.

      Supprimer
  12. J'avais été déçue par "Dans les forêts de Sibérie", j'avais trouvé l'auteur moralisateur, et ce que tu dis sur ce livre me fait penser que ce livre m'agacerait aussi. Pourtant, le sujet m'intéresse beaucoup.

    RépondreSupprimer

Vacances !

Mon blog n'a pas pris de vacances depuis son ouverture. Alors que je rentre tout juste et que j'ai encore un peu la tête en Asie, c...