dimanche 18 mars 2018

Si je devais...

Si je devais, en cinq photos, convaincre une personne de m'accompagner en Angleterre pour la première fois, je lui proposerais cinq temps forts de ma semaine (en sachant qu'un moment ne peut être qu'un rêve mais comme me l'écrivait mon proviseur adjoint pendant mon séjour: "Dream well and have well" -l'espoir fait vivre- je venais de lui réclamer une cantine comme celle de Christchurch College):

1. Je lui proposerais de nous balader au bord de la rivière Avon à Bath, sur les pas de Jane Austen, et surtout de découvrir cette rue qui est en fait un pont, même si on ne le remarque pas quand on est dessus. 

2. Je privatiserais the great hall de Christchurch College pour y dîner. En cas de dispute (nous ne sommes jamais à l'abri), nous pourriez toujours manger chacun à un bout de la table. 


3. Nous déambulerions dans Bristol, mon coup de cœur de la semaine, pour découvrir le street art (et comme cela mérite un billet, je vous en reparle dimanche prochain). Il faut regarder mon préféré dans les détails pour comprendre que cette oeuvre de JPS n'est pas si innocente qu'elle en a l'air. Et comme j'ai eu le droit à une excellente visite guidée, je pourrais peut-être l'impressionner un peu.


4. Nous irions écouter un concert au Millenium stadium à Cardiff, le deuxième plus grand stade  avec un toit rétractable au monde. Noyés parmi 74,000 autres spectateurs,  nous écouterions Sting, et nous aurions la chair de poule quand il chanterait The shape of my heart (" If I told you that I loved you/ you'd maybe think there's something wrong/ I'm not a man of too many faces/ The mask I wear is one"), écouté en boucle quand je m'isolais cette semaine, avec deux autres chansons du chanteur. Mystérieusement, j'ai aussi entendu cette chanson provenir du fond du car le jour de notre visite à Cardiff . A l'aller, nous irions visiter la mine de Black Pit




5. Je ne me lasse pas de Londres, ce serait donc le clou de notre séjour et nous passerions évidemment devant mon monument préféré, celui dédié aux femmes de la seconde guerre mondiale. Nous nous isolerions ensuite au sous-sol de  L'Admirality, un pub à ne pas manquer, une manière d'être seuls au monde en plein milieu de Trafalgar Square (et je lui expliquerais peut-être que si Nelson a le bras en bandoulière, ce n'est pas pour imiter Napoléon mais parce qu'il a perdu un bras à la guerre).


Merci à Ali, Fabien, Leïla, Nathalie (auteure de la première photo), Sandrine et nos 61 sympathiques ados qui m'ont accompagnée tout au long de la semaine. 
A conseiller à tous (on ne peut vraiment pas passer à travers une visite anglaise un jour ou l'autre!). 

24 commentaires:

  1. Je me souviens d'une visite en Angleterre comme accompagnatrice, fatigant mais TB! Si un jour tu as besoin, j'arriiiiiiiiiiive!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos élèves ont été des anges. L'une des mères des familles hôtesses a même fait le plus beau compliment jamais entendu dans ce genre de contexte: "The boys behaved exactly how I would have liked my children to behave".
      Je note ta proposition ;-).

      Supprimer
  2. Je ne connais que Londres et un coin de côte vers Brighton... tu ouvres des perspectives, Bristol par exemple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore Brighton aussi, même si la partie bobo/ artiste a à mon avis perdu de son charme.
      Bristol peut remercier Banksy, il a complètement changé l'âme de la ville et fait venir les touristes.

      Supprimer
  3. Vous avez fait un sacré périple avec les élèves ! Je suis allée je ne sais combien de fois à Londres, mais je ne connais pas le monument dont tu parles... La visite guidée à Bristol m'intrigue aussi (j'ai hâte de lire ton billet).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On profite à fond des cinq jours, c'est certain.
      Ce monument ne date que de 2005. Il est juste sur Whitehall, juste après Downing street, on ne peut pas le rater.

      Supprimer
  4. C'est exactement ce dont j'avais besoin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, on a toujours besoin d'une bouffée d'air britannique !

      Supprimer
  5. Je ne suis pas retournée en Angleterre depuis l'adolescence mais j'y compte bien.
    Il y a notamment la visite de la maison des soeurs Bronte qui me tente. Et Londres aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL y a de nombreux endroits que je n'ai pas visités, dans le sud-ouest par exemple et d'autres, comme Chester, que j'aimerais revoir.

      Supprimer
  6. Toujours prêt pour l' Angleterre ! Très envie d'aller à Bath un jour. Pour le concert, il n'y a pas que Sting qui se produit ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, bien sûr, d'ailleurs il n'est pas prévu cet été. C'était un clin d’œil.

      Supprimer
  7. Merci pour cette jolie ballade, d'autant plus que je n'ai jamais mis les pieds en Angleterre et que je le regrette bien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il n'est jamais trop tard. Ce billet est fait pour ça, donner envie à ceux qui n'y sont jamais allé.

      Supprimer
  8. Que je suis d'accord!!! Et il y a encore tellement de chose, le Peak District et ses petits villages si typiques ainsi que les jardins du château de Chatsworth seraient dans mon top également, mais tant d'autres encore!! C'est dommage on ne peut pas voir tes photos!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, c'est bizarre, je les vois.
      Oui il y a de très nombreux endroits à visiter. Et puis il y a l'Ecosse aussi !

      Supprimer
    2. Oui ça y est je les vois aussi maintenant! L'Ecosse je n'y suis jamais allée mais j'aimerais beaucoup! et le sud ouest aussi d'ailleurs! Et plein d'autres trucs, Bath je l'ai fait avec les élèves mais j'aimerais bien y retourner seule et prendre plus le temps.

      Supprimer
    3. Bath fait partie, je trouve, de ces villes dont on fait assez vite le tour. Mais j'aimerai sans doute y revenir dans quelques années.

      Supprimer
  9. La prochaine fois, je viens avec toi !!!!!
    De chez nous, il y a des aller-retour a des prix défiant toute concurrence. Le problème, c'est l'hébergement à Londres... Et aussi le fait que je suis une quiche absolue en anglais, à tel point que c'est devenu un handicap.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais comment se fait-il que vous avez ces prix-là? Parce que tu es loin de l'Angleterre quand-même? C'est sur quelle traversée.
      Avec les groupes, l'autre problème de l'hébergement à Londres, c'est que les familles sont très demandées donc la qualité n'y est pas toujours. Là, nous étions logés dans la petite ville de Frome (prononcer Froume)et les élèves ont tous été ravis.

      Supprimer
  10. Depuis Biarritz je crois (à confirmer) et Toulouse il y a des billets à 20€ environ. On ira forcément à un moment ou à un autre !

    RépondreSupprimer

My book list

Je continue d'emprunter les idées des autres et c'est encore à Mind The Gap que je dois l'idée de ce billet.  Q uel est le d...