mardi 6 décembre 2016

Nos vies désaccordées de Gaëlle Josse.

Ensemble ils apprennent qu'il y a des larmes sans partage possible et que rien n'est juste. 

François est un célèbre pianiste qui reçoit un jour un message d'un homme lui disant qu'il vient de découvrir ses enregistrements grâce à une patiente qui, internée, ne parle pas mais n'écoute que lui. François reconnaît dans cette femme le grand amour de sa vie et quitte tout, sa ville et la femme qui lui a servi de remède, pour rejoindre Sophie. 

Ce roman est la preuve pour moi qu'il faut savoir donner une seconde chance aux auteurs (bon, peut-être pas plus de deux ou trois quand-même, parce qu'après ça devient du masochisme de lire un auteur dont on sait qu'il ne va pas nous plaire, j'ai tenté l'expérience plusieurs fois) et qu'il faut aussi parfois suivre son instinct qui vous dit qu'un roman qui n'entre pas du tout dans les catégories que vous aimez d'habitude a peut-être été écrit pour vous. Je n'avais donc pas été emballée par Le dernier Gardien d'Ellis Island. Je pense que je connaissais trop le thème pour l'avoir travaillé avec mes élèves. Nos vies désaccordées est un très court roman de 120 pages et il parle d'amour, je dirais presque que c'est tout ce qui me fait fuir. Il m'a par certains aspects rappelé des romans de Véronique Olmi mais en réussi (pardon pour celles qui aiment Véronique Olmi et je précise que je n'ai pas lu celui que tout le monde recommande sans cesse, Bord de mer). C'est une lecture que Gaëlle Josse a faite de son dernier roman, L'ombre des nuits au festival de Voiron, dont vous a parlé Joëlle, qui m'a donné envie de lire celui-ci. Lors de la lecture, j'ai trouvé que Gaëlle Josse disséquait avec talent le sentiment amoureux. Nos vies désaccordées me l'a en effet prouvé. J'ai été très touchée par cet homme qui n'a pas commis de grosse erreur lors de sa vie amoureuse, si ce n'est qu'il est parti faire ses concerts au mauvais moment et qu'à son retour, la femme de sa vie avait disparu. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, ainsi que ces thèmes, celui de la difficulté de gérer les angoisses de l'être aimé, celui de l'amour d'une vie aussi et puis par dessus tout, celui de la fragilité du bonheur. Je vais laisser passer un peu de temps et lire son dernier roman. 

Publié en mars 2012 aux éditions Autrement. Disponible chez J'ai Lu. Il a séduit Galéa, Athalie et Sylire. Cynthia avait été déçue par François et j'adore son billet car il prouve qu'on peut lire un roman tout à fait différemment d'un autre lecteur (j'ai beaucoup aimé François). 

A conseiller à tous ceux qui ont déjà été amoureux. 
Merci aux organisateurs du festival de Voiron et à Gaëlle Josse pour ce beau duo voix/ violon qui a su me donner envie de persévérer. 

                                                                    



20 commentaires:

  1. Gaëlle Josse fait partie des auteurs à qui je devrais donner une deuxième chance aussi... peut-être avec ce titre, alors ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je je te conseillerais mais ça dépend sans doute du titre qui ne t'a pas séduite.

      Supprimer
  2. J'ai aimé aussi, mais moins que "Le dernier gardien d'Ellis Island". Les goûts et les couleurs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. Les deux sont très différents.

      Supprimer
  3. J'avoue que j'ai dû relire mon billet poue me souvenir de ma perception précise de ce roman. J'avais aimé, oui mais sans aller au coup de coeur, comme toi.

    RépondreSupprimer
  4. je n'ai toujours pas lu cet auteur...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup Gaelle Josse , ce livre-ci est mon favori chez elle, à égalité avec son dernier.
    Pour moi, il n'y absolument rien de commun avec Véronique Olmi, ni dans son style ni dans ses thématiques, là je suis perplexe...et j'adore Véronique Olmi, Bord de mer bien sûr mais pas que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a pourtant beaucoup rappelé J'aimais mieux quand c'était toi (que je n'ai pas aimé), écrit après Nos vies désaccordées.

      Supprimer
  6. Chic, j'ai déjà été amoureuse, alors il est pour moi ! (comme toi, je n'avais pas été emballée par Le dernier gardien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci est tellement différent que ça vaut la peine de donner à Gaëlle Josse une seconde chance.

      Supprimer
  7. Ce n'est pas mon préféré de Véronique Olmi. Joli ton nouveau décor...:D

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas réussi à être touchée par cette histoire... Mais tu en parles bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je pense que c'est typiquement le genre de roman qui touche différemment le lecteur selon ce qu'il a vécu.

      Supprimer
  9. J'en garde un souvenir très fort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il fera aussi partie des romans qui m'auront marquée.

      Supprimer
  10. Pourquoi pas ? j'avais aimé "Les heures silencieuses" du même auteur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à me rappeler si je l'avais lu.

      Supprimer

Cherbourg

Comme le dit justement ma fille, "Cherbourg, on n'y passe pas, on y va". Il était temps pour nous d'aller jusqu&#...