mardi 20 décembre 2016

Journal d'un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

Je ne sais pas ce qu'elle a mis dans ses crêpes, mais j'ai passé la soirée aussi heureux que si je ne connaissais pas la différence entre la moelle osseuse et la moelle épinière. 

Mathias Melzieu est le chanteur du groupe Dyonisos. Fin 2013, il se sent de plus en plus fatigué au point de s'inquiéter et d'aller passer des examens. Il reçoit quelques jours plus tard un appel: il doit se rendre aux urgences les plus proches, ses défenses immunitaires sont au plus bas, la moindre chute, le moindre hématome peuvent prendre des proportions inquiétantes. C'est le début d'une année de séjours en hôpital, et d'inquiétude en attendant des diagnostics qu'il espérera être un minimum porteurs d'espoir. 

Il m'est difficile de chroniquer ce livre reçu dans le cadre du prix des Lectrices de Elle. Il est émouvant (j'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux) et pourtant l'auteur cherche aussi (et y parvient) à faire sourire le lecteur. La découverte de la maladie, qui coïncide avec la sortie du film qu'il attendait depuis longtemps, le désir de reculer le moment fatidique de l'hospitalisation qui, il le sait, durera plusieurs semaines et le coupera du moindre contact physique avec les siens sont très bien retranscrits par Mathias Malzieu qui en plus, a une plume agréable, parfois poétique. Et pourtant, j'ai senti que ce livre n'était pas pour moi, j'avais envie de sauter des lignes, ce que j'ai parfois fait. Ce n'est pas que je sois restée insensible à ce qu'a vécu l'auteur mais je dois admettre que j'aurais pu me passer de cette lecture. Je sais qu'il est délicat de dire ça d'un tel livre et d'un tel sujet mais je me dois de rester honnête.  Par contre, Mathias Malzieu rend un bel hommage au personnel hospitalier dans son ensemble (et règle ses comptes avec un chauffeur de taxi abruti dans une scène ahurissante). 
Sorti en janvier 2016 chez Albin Michel. 226 p. Joëlle l'a beaucoup aimé. 

A conseiller à celles qui  aiment les témoignages poétiques sur la maladie.
Merci tout de même au jury de Novembre du Grand Prix des Lectrices de Elle (ce qui est très bien dans ce prix, c'est que les essais ne se ressemblent pas du tout). 

                                                                                     
 


12 commentaires:

  1. Une lecture que je n'ai pas aimé. Je n'ai pas accroché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux tout à fait le comprendre puisque ce fut mon cas.

      Supprimer
  2. Je ne pense pas le lire mais j'avais apprécié l'interview de l'auteur dans une émission de télé, ça a l'air d'être qqun de simple.

    RépondreSupprimer
  3. je crois que je suis un peu comme toi, j'adore ce type pour ses divers talents mais je freine des quatre fers pour ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irais pas jusqu'à dire que je l'adore car je le connais peu.

      Supprimer
  4. Anonyme c'était moi... ...

    RépondreSupprimer
  5. La Douce l'a eue à Noël, elle est fan et j'avoue bien aimer le personnage aussi, je le lirai certainement aussi

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup aimé Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi mais avec un tel thème je ne pense pas que celui-ci soit pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais jamais lu cet auteur/ chanteur avant.

      Supprimer

L'art de perdre d'Alice Zeniter

Ce qui est écrit nous est étranger et le bonheur nous tombe dessus ou nous fuit sans que l'on sache comment ni pourquoi, on ne saura ...