jeudi 7 janvier 2016

Il est comment le dernier Spielberg?

A la moitié du film, j'aurais répondu "bien" à cette question mais ce "bien" s'est transformé en "très bien" pendant la seconde moitié du film. 

En pleine guerre froide, l'avocat Jason Donovan doit défendre Abel Rudolph soupçonné d'espionnage. Il ne le fait pas de bon coeur mais personne ne souhaite le faire et il faut bien que les Etats-Unis démontrent que même les traîtres ont le droit d'être défendus par les meilleurs avocats, même si Jason n'a pas plaidé au pénal depuis longtemps, étant désormais spécialisé dans les assurances. Pour sauver la tête de son client, Jason Donovan va avoir une idée de génie. Et des idées de génie, il en aura aussi dans la deuxième partie qui se déroule à Berlin et qui concerne les tractations  pour échanger  prisonnier américain contre prisonniers communistes.

Bridge of Spies poster.jpgJ'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Tom Hanks qui restera pour moi Forrest Gump. Je sais qu'il agace aussi beaucoup, ce n'est pas l'effet qu' il me fait. C'est un Spielberg très classique, peut-être un peu trop dans la première partie qui ne recèle pas de surprises, si ce n'est le jeu de Mark Rylance qui joue Abel Rudolf. La seconde moitié qui se passe à Berlin (mais qui fut tournée en Pologne) m'a scotchée sur mon fauteuil, tant parce que j'ai appris des faits historiques que je ne connaissais que parce que l'intrigue devient palpitante. L'histoire vraie de cet avocat qui n'avait rien demandé à personne mais qui devînt un si bon négociateur qu'il permit la libération de plus de 9000 américains m'a tellement emballée que j'ai bien l'intention de creuser ça pour mes cours. 

Sortie: le 2 décembre 2015- 2h10

Merci à ma fille qui, en me rappelant que je n'avais pas le sens de l'humour nécessaire pour aimer Babysitting 2, m'a décidée à choisir une autre séance que la sienne.
A conseiller à ceux qui pensent que ni Tom Hanks, ni Steven Spielberg ne sont ringards. 


27 commentaires:

  1. J'ai justement prévu d'y aller aujourd'hui :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois que tu m'as laissé ton avis, je file le lire.

      Supprimer
  2. je l'ai bien aimé mais pas autant que je l'aurais pensé.
    Je l'ai trouvé de facture un peu trop classique et Tom Hanks m'a agacée, je trouve qu'il surjoue un peu trop les émotions "à l'américaine"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne partage pas cette impression mais je la comprends.

      Supprimer
  3. Je n'ai pas d'avis sur la ringardise des 2 étant donné que je ne vais plus du tout au cinéma depuis des années (mais ça reviendra quand je serai parti du trou où je vis...). J'ai des souvenirs géniaux des films de Spielberg et de certains rôle de Tom Hanks. C'est quand même du beau et grand cinéma en général. Ta fille voudrait dire que tu commences à être ringarde ?? Si c'est le cas, comme je crois que nous avons juste le même âge, dis -lui que...hfhffoifieybbvpaxhj....voilà !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ton âge, cher Pat. ;) Elle ne me trouve pas ringarde mais sans humour.

      Supprimer
  4. Je l'ai vu et je suis complètement de ton avis. Plus on avance dans le film, plus on est pris par l'histoire et les personnages. La relation entre l'avocat et l'espion russe est très intéressante et on ne voit pas si souvent les débuts du mur de Berlin au cinéma. C'est très américain, mais justement, efficace à l'américaine, ce qui manque souvent au cinéma français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de voir que nous sommes d'accord.

      Supprimer
  5. J'ai également beaucoup aimé à part la scène où l'avion de Powers se fait abattre que j'ai trouvé caricaturale... Comme toi, je ne connaissais pas ce fait historique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est un peu too much comme scène. J'ai d'ailleurs détesté ce personnage.

      Supprimer
  6. Si je t'écoute alors c'est pour moi!! ils ne sont pas ringards!!! ou alors nous avons la même ringardise :)
    Peut-être ce week-end

    RépondreSupprimer
  7. Tu sais, pour moi, Spielberg est tout sauf ringard et je dirais même que sous son air "je fais des films grand public descendus par la critique", il me paraît super visionnaire : j'ai toujours en tête « Minority report » qui selon moi, est un très grand film d'anticipation, qui pose et répond aux excellentes questions "Peut-on prévenir de tout ?" et surtout "Quels comportements cela engendre-t-il ?". Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, finalement, Spielberg n'est pas ringard et donc moi non plus par effet boule de neige. Me voilà rassurée.

      Supprimer
  8. J'avoue qu'il ne me tentait pas trop malgré l'aspect historique qui pouvait me plaire... tu m'as décidé, s'il est toujours à l'affiche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime être utile (et convaincante). ;)

      Supprimer
    2. J'ai beaucoup aimé ! Certaines scènes de comédie m'ont déplu, quelques gags répétitifs mais l'aspect historique est très bien rendu. Classique mais intéressant !

      Supprimer
  9. Ah, je pense qu'il peut me plaire ! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Mon dernier ciné remonte à Mon Roi. Et j'ai eu un mal fou à m'en remettre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un film fort (que j'ai beaucoup aimé).

      Supprimer
  11. Moi j'adooooooore Tom Hanks :)
    C'est vrai que c'est classique, mais j'aime le fait que le film soit tiré d'une histoire vraie et qu'on entre dans les coulisses de cette affaire pour en voir les rouages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord. Je pense d'ailleurs l'utiliser en cours après sa sortie en DVD.

      Supprimer
  12. Rebonsoir Valérie, je n'ai pas boudée mon plaisir, j'ai vraiment aimé. Les deux acteurs principaux sont excellents. Spielberg est beaucoup remontée dans mon estime car son film précédent, Lincoln m'avait prodigieusement enquiquinée. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas vu Lincoln (pourtant j'adore Daniel D.Lewis°.

      Supprimer
  13. Un bon film de propagande ;-) (les russes torturent, pas les ricains, meuh non) qui se laisse voir :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est marrant, j'ai trouvé que les américains n'étaient pas épargnés non plus.

      Supprimer

Cherbourg

Comme le dit justement ma fille, "Cherbourg, on n'y passe pas, on y va". Il était temps pour nous d'aller jusqu&#...