dimanche 31 janvier 2016

Et si ...

Et si on écoutait un livre audio en lice pour le Prix Audiolib? J'ai commencé par le plus court, Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, lu par Grégory Gastebois. Cette nouvelle est racontée par Charlie Gordon, jeune homme avec un QI de 68, qui se fait remarquer par sa motivation à apprendre à lire. Lorsqu'on lui propose de participer à une expérience visant à tripler son intelligence, il accepte avec grand plaisir. C'est alors que son destin va suivre celui d'Algernon, la souris qui, avant lui, a servi de cobaye à cette expérience.

Penchons nous d'abord sur la performance du lecteur. Grégory Gastebois a joué ce rôle sur scène et c'est sans doute un avantage non négligeable. Il rend Charlie Gordon touchant et humain et module sa voix en fonction de l'intelligence de son personnage. Le propos est intéressant aussi. Au fur et à mesure des progrès de Charlie, on sent que si la bêtise fait rire, l'intelligence fait peur et isole. Et la nouvelle est un prétexte à une réflexion sur les différences de traitement des déficiences, qu'elles soient mentales ou physiques. Puisque c'est une nouvelle, il ne faut pas s'attendre à ce que le propos soit poussé, mais c'est un livre audio agréable à écouter. 

  • Date de parution : 02 Décembre 2015
  • Durée : 1h27
audiolib

22 commentaires:

  1. On me l'avais présenté comme un classique de la SF mais je l'ai abandonné assez rapidement. En revanche, j'aime beaucoup les audiolib et j'essayerai peut-être une nouvelle tentative...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lecteur étant très bon, il te plaira peut-être davantage en audio.

      Supprimer
  2. 1 h 27 ? Ça me parait bien court pour lire les 240 pages de ma version de poche chez J'ai Lu. Je pense que ce texte lu n'est pas celui de Keyes mais celui de l'adaptation théâtrale, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas vérifier, je l'ai prêté. Mais tu m'intrigues.

      Supprimer
    2. Je pense que Sandrine a en sa possession le roman. L'auteur a d'abord écrit une nouvelle puis un roman. Le texte lu dans cette version audio est celui de la nouvelle.

      Supprimer
  3. La remarque de Sandrine m'intrigue également d'autant qu'il est écrit sur la pochette du CD "texte intégral de la nouvelle lu par Grégory Gadebois".
    Quoi qu'il en soit, j'ai bien aimé aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai trouvé la réponse: l'auteur a publié une nouvelle et un roman avec le même titre.

      Supprimer
    2. Oh, mince, j'aurais dû lire les commentaires jusqu'au bout. Je viens donc de répéter plus haut ce que tu as écrit juste au dessus.

      Supprimer
  4. Pareil que Sandrine. En plus, le souvenir que j'ai du livre c'est que justement il plongeait dans un abîme de réflexions et faisait phosphorer ... pas seulement survoler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que le choix de la nouvelle s'explique par le fait qu'il n'est pas très facile de trouver des formats courts et qu'il y a une demande pour ça.

      Supprimer
  5. Je connaissais le titre, mais n'ai jamais eu envie de le lire... Mais en livre audio avec un bon acteur à la lecture, ce doit être pas mal !

    RépondreSupprimer
  6. Je suis incapable de lire de cette façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le comprends très bien. Je ne lis pas en audio les mêmes livres qu'en version papier.

      Supprimer
  7. Pas du tout tentée jusqu'à présent par la lecture-écoute, la voix me gêne souvent, la continuité aussi alors que l'oeil, lui, peut revenir en arrière dans le texte, changer de rythme à sa guise. Mais je lis ce qu'on en dit avec intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, certaines voix sont un plus indéniable mais je comprends tout à fait ce besoin de revenir parfois en arrière.

      Supprimer
  8. Génial ce livre là !! Un grand souvenir de lecture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement, c'est un grand souvenir de lecture pour tous ceux qui ont lu le roman.

      Supprimer
  9. Je l'ai trouvé un peu plus qu'"agréable à lire" mais je suis d'accord avec toi sur les points positifs de ce livre.

    RépondreSupprimer
  10. C'est dommage que ce soit la nouvelle. Mais comme tu le dis, il y a sans doute un public pour les livres audios courts et il n'y en a pas beaucoup dans leur catalogue.

    RépondreSupprimer

Cherbourg

Comme le dit justement ma fille, "Cherbourg, on n'y passe pas, on y va". Il était temps pour nous d'aller jusqu&#...