mardi 12 janvier 2016

Les Innocents de Robert Pobi

Alexandra Hemingway vient d'une famille riche et pourtant, elle a décidé de s'engager dans la police, mettant d'ailleurs de la distance entre sa famille et elle. Elle découvre qu'elle est enceinte au tout début du roman, juste avant de devoir résoudre une série de meurtres d'enfants. 

Voilà un polar drôlement bien ficelé, parsemé de rebondissements qui tiennent la route et mettant en scène une enquêtrice à laquelle on a bien envie de s'attacher si l'auteur avait la bonne idée de la remettre en scène. J'ajouterai à cela que Robert Pobi a le sens de la formule, ce que le traducteur, Arnaud Baignot,  a bien su rendre. Et s'il nous surprend souvent, c'est toujours en ayant pris soin de poser des jalons. Aucun rebondissement venu de nulle part dans ce polar, tout se tient parfaitement. Avec des thèmes parfois éculés par le genre, comme les abus génétiques ou les dangers d'internet (mais pour une fois, pas à cause de Facebook), Robert Pobi réussit à faire du neuf et à maintenir l'attention du lecteur de bout en bout. Je n'ai pas réussi à le lâcher.  C'est un vrai "page turner" et n'y voyez rien de péjoratif. Je précise que je n'avais pas été enthousiasmée par son premier polar. 

Léa Touch Book a adoré. La fée lit n'a aucun bémol.
Publié en septembre 2015 chez Sonatine. 

Merci à la belle blonde qui m'a conseillé puis prêté ce roman. 
A déconseiller à ceux qui n'aiment pas ce qui est un peu trash. 

20 commentaires:

  1. Hum, pas sûr que ce soit pour moi vu ta dernière phrase.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça que je préfère prévenir.

      Supprimer
  2. J'ai détesté son premier roman, mais tu me donnerais presque envie de lire celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'avais pas détesté mais je n'avais pas emballée.

      Supprimer
  3. J'hésite. J'ai vu quelques commentaires moins enthousiastes mais ton billet attise ma curiosité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu un billet négatif et sinon, que des avis positifs.

      Supprimer
  4. C'est plutôt pas mal non Sonatine pour ce genre de romans? Je ne suis pas sûre de le lire, les polars et moi... Et puis j'ai déjà une belle PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une belle maison d'édition pour les polars.

      Supprimer
  5. C'est marrant mais la qualification de page turner a tendance à me faire fuir. Comme si l'auteur voulait qu'on aille vite pour ne pas s'attarder sur des détails comme la qualité de l'écriture ou la profondeur du propos par exemple (et je ne vis pas Joël Dicker, hein, pas du tout, du tout, du tout...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, c'est pour ça que j'ai donné des précisions sur l'utilisation de ce terme.

      Supprimer
  6. Un polar bien ficelé, qui se tient et qu'on ne lâche pas ? Noté !

    RépondreSupprimer
  7. Il est très tentant ce polar. Comme quoi il ne faut jamais hésiter à relire un auteur après une déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, il a fallu me convaincre ceci-dit.

      Supprimer
  8. Je sens que je vais l'aimer ce livre !

    RépondreSupprimer
  9. Je vais passer mon tour alors...le trash en ce moment, c'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je ne te conseille pas ce roman.

      Supprimer
  10. Bonsoir Valérie, n'ayant pas du tout été convaincue par l'intrigue du premier roman de Pobi, L'invisible, je ne suis pas pressée du tout de lire celui-ci même si tu en dis du bien. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas été convaincue non plus par le premier.

      Supprimer

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh/ La vie d'Adéle d' Abdellatif Kechiche

J'ai lu Le bleu est une couleur chaude à sa sortie. J'ai attendu que ma fille me parle de La vie d'Adèle , en début de mois,...