dimanche 17 janvier 2016

Et si on parlait de Charlie Chaplin?

Je ne suis pas une fan de Charlie Chaplin. Enfant, ses films en noir et blanc censés faire rire ne m'arrachaient pas un rictus. Je trouvais Charlot loin d'être toujours sympathique. Et puis les gags des films muets me faisaient rarement rire. Charlot ne me fait toujours pas rire, Charlie Chaplin non plus. Mais j'ai appris à apprécier son talent, celui d'un observateur de son époque. J'aime Charlot quand il m'émeut, j'aime Charlie Chaplin parce qu'il critique la société avec une certaine tendresse. Quand j'ai découvert que Peter Ackroyd dont j'ai adoré la biographie sur Shakespeare se penchait sur la vie et l'oeuvre de l'artiste, je n'ai pas pu résister. 

Avant de parler du sujet, parlons de l'auteur. Lire une biographie écrite par Peter Ackroyd, c'est être assuré de ne pas entrer dans le trash ou les infos people. C'est au contraire lire une analyse fouillée du travail de Chaplin, tout en suivant le parcours personnel de Chaplin qui fut d'ailleurs souvent lié aux actrices qu'il fit tourner. Cette biographie ne m'a pas déçue, j'ai peu appris sur les amours de Chaplin (Beigbeider m'avait un peu ouvert la voie à ce sujet) mais j'ai beaucoup appris sur son enfance (et honte à moi, je le croyais américain !) et surtout sur l'évolution de ses films. Je ne vous raconterai rien tant j'ai envie que vous lisiez ce livre. Vous en sortirez en saluant le talent de l'artiste à défaut de saluer le caractère de l'homme. Mais peu importe que Chaplin n'ait pas été un homme parfait, on sait bien que les génies sont des gens qui ont souffert, qui le paient et le font payer aux autres.
Sortie: le 4 février 2016 chez Philippe Rey. Traduit par Bernard Turle. 

Merci à l'agence Anne et Arnaud et aux éditions Philippe Rey.
A conseiller à ceux qui veulent s'instruire sur une époque et à ceux qui s'intéressent à l'histoire du cinéma. 

15 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tout ça grâce à un équilibriste (et à celle qui me l'a offert).

      Supprimer
  2. Lu (mais j'attends l'heure de la sorti-i-i e )(je te crois trop jeune pour fredonner, mais tant pis)
    Ackroyd, c'est de la bonne bio, en effet, j'ai déjà lu celles consacrées à Dickens et à Shakespeare (et suis dans celle de Londres)
    D'ores et déjà je peux dire que j'ai aimé, il faudrait que je me revoie quelques films, oui. Il me semble que j'avais déjà lu Mon autobiographie, et ai donc appris pas mal, mais pas tout. je savais qu'il était anglais, qu'il avait dû fuir les états unis, etc. Sa vie privée : ouh là là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai très envie de découvrir le livre qu'Ackroyd a consacré à Londres.
      J'associais tellement Chaplin à la chasse aux sorcières que je ne pensais pas qu'il puisse être anglais.

      Supprimer
    2. Tu as raison (voir plus bas), l'analyse des films (succincte) est très bien.
      Quant à londres, sache que les 878 pages résistent bien, je n'ai pas encore terminé!

      Supprimer
  3. J'adore les films de Chaplin ! Je les ai vus adulte et j'ai adoré la dimension burlesque... Tu as réussi à me donner envie de lire cette bio

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas certaine d'être passionnée par sa vie, et l'ouverture de la voie par Beigdbeder ne me tente pas tellement plus...Mais je note ton enthousiasme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a semblé que le grand intérêt de ce roman se situait dans l'analyse de son évolution cinématographique.

      Supprimer
  5. Je l'ai repéré et ton avis me conforte. Pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait d'accord avec ton point de vue sur Charlie Chaplin. (Mais je dois dire que la scène des patins à roulettes des Temps modernes me fait toujours rire.) Je note ce livre parce que l'homme m'intéresse aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de voir je parviens à te tenter.

      Supprimer
  7. Je suis passé complètement à côté de Chaplin,faut dire que quand j'étais gamin, c'était déjà terminé pour lui, enfin sa grande époque, et je n'ai pas été initié à ce style de film. Sa vie doit être intéressante à appréhender.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa vie et surtout, l'évolution de son cinéma.

      Supprimer

Cherbourg

Comme le dit justement ma fille, "Cherbourg, on n'y passe pas, on y va". Il était temps pour nous d'aller jusqu&#...