jeudi 15 juin 2017

Les petites reines de Clémentine Beauvais

Il est des concours qu'on préfère ne pas gagner, celui de boudins du collège de Bourg-en-Bresse en fait partie. Pourtant c'est ce concours qui va sceller l'amitié des trois lauréates. Elles vont se rapprocher et décider se rendre à l'Elysée pour le 14 juillet, afin de s'opposer à la décoration de celui qui est à l'origine de l'opération qui a décimé tout le bataillon du frère d'Hakima et l'a laissé handicapé. Mireille en profite pour tomber amoureuse du jeune homme. 

Je ne chronique plus de romans jeunesse depuis bien longtemps mais j'avais très envie de découvrir cette auteure dont j'entends beaucoup parler et je ne regrette pas. Je ne suis pas sûre que j'aurais pris autant de plaisir en lisant la version papier car la lecture de Rachel Arditi donne un vrai plus à cette lecture. Elle rend les jeunes filles vivantes et rend parfaitement l'humour de l'auteure. Car j'ai beaucoup ri en ayant parfois que l'ensemble n'était pas politiquement correct puisque Clémentine Beauvais semble tourner en dérision le harcèlement. Pourtant, elle met bien le doigt là où ça fait mal. Les relations mère/ fille sont drôles mais là encore, la douleur de Mireille qui n'a pas été reconnue par son père est bien présente. Bref, je ne résisterai pas à un nouveau roman de Clémentine Beauvais lu par Rachel Arditi, c'est certain. 

Ce roman fait partie de la toute nouvelle collection d'Audiolib destinée aux ados et je trouve que c'est une excellente initiative. 

Prix Sorcières • Prix Lire - Meilleur livre jeunesse- Prix NRP de Littérature jeunesse • Prix Millepages

Sortie le 22 mars 2017- 6h15. 

Merci à Audiolib
A conseiller aux ados pour commencer les lectures audio (ou à partager dans la voiture en allant au collège/ lycée).


13 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bonne lecture, tu devrais passer un bon moment.

      Supprimer
  2. Je l'ai lu en version papier et j'ai beaucoup aimé aussi. Pourtant, ce n'était pas gagné : la première de couverture rose et la campagne de pub au moment de sa sortie me faisaient vraiment peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis passée à côté de la campagne de pub. C'est vrai que l'anti-roman rose par excellence (sans être noir bien sûr).

      Supprimer
  3. Songe à la douceur a eu beaucoup de succès aussi, plus que celui-ci d'ailleurs. Mais je l'ai commencé et j'ai du mal.. il est écrit tout en vers, avec une présentation du texte très originale. Je retiens Les petites reines ;) ps : je veux bien moi que tu chroniques plus souvent les romans jeunesse!

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en entend que du bien. Il me tente de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  5. moi l'audio, comme tu le sais, me laisse de marbre, mais par contre, je me demande si la version papier ne serait pas adaptée à ma grande fille. Je ne sais pas sur quelle planète je vis, mais je n'avais pas entendu parler de cette romancière ni de ce titre (shame shame shame)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il serait adapté. Je ne connais pas assez ses goûts pour savoir si ça lui plairait.
      Quel plaisir de te retrouver ici!

      Supprimer
  6. J'ai acheté " songe à la douceur" parce que je coulais découvrir cet auteur aussi. JE note celui-là qui me tentait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais continuer à la découvrir de mon côté.

      Supprimer
  7. Je pense que je le lirai également, les avis sont assez positifs j'ai l'impression et puis comme j'ai aimé Songe à la douceur, forcément ça aide! Difficile de l'imaginer en lecture audio par sa forme, mais pourquoi mais en duo avec un homme peut-être.

    RépondreSupprimer

Par le vent pleuré de Ron Rash

Eugène vit dans une petite ville de Floride. Son grand-père y fut le médecin incontournable de toute la ville. Lui cuve désormais sa pein...