mardi 28 novembre 2017

Les vacances de Julie Wolkenstein

Sophie est prof à la fac de Caen, spécialiste de la Comtesse de Ségur. Son chemin croise Paul, un jeune thésard qui traque un film perdu de Rohmer, à sa manière puisque son but n'est pas de le retrouver mais au contraire de prouver qu'on peut parler d’œuvres que personne ne peut plus regarder. Le hasard les remet bientôt en présence à l'IMEC de Caen où ils veulent tous les deux consulter le même document. Mais le hasard existe-t'il vraiment?

J'ai découvert Julie Wolkenstein lorsque j'étais membre du jury du prix Elle pour la deuxième fois et ce fut un coup de foudre. Seulement, Adèle et moi n'a pas passé les pré-sélections cette année-là, c'est dire si je suis représentative du prix. Et comme Les vacances est dans la pré-sélection de février cette fois, je croise les doigts pour que mon coup de cœur ne signifie pas qu'il sera recalé . Depuis, j'avais relu des romans écrits avant Adèle mais je n'y retrouvais pas ce que j'avais tant aimé, l'ambiance de bord de mer normand, l'écriture, l'humour aussi. Les vacances faisait bien sûr partie de mes toutes premières envies de rentrée et je n'ai pas été déçue. J'aime tout dans ce roman, le lien entre cette femme au bord de la retraite et ce jeune homme, tous deux un peu perdus dans leurs amours, l'humour de l'auteure qui joue sur les décalages entre notre quotidien et comment cela peut être perçu par un novice (la scène du Starbucks est représentative), les références aux romans de la Comtesse de Ségur qui font partie de mes premiers souvenirs de lecture (je ne faisais pas dans la modernité). Je me suis rendue compte que mon goût pour ces romans va pourtant à l'encontre de mon aversion pour la lecture de pièces de théâtre ( ô toi qui viens de m'offrir une pièce de théâtre en livre, retiens ton soupir, tu vois qu'il y a peut-être un espoir que je finisse par aimer le genre), puisqu'en effet, comme le fait remarquer Sophie, le choix narratif de la Comtesse s'approche du théâtre. Il faut aussi avouer que ce roman a sans doute été écrit pour moi parce qu'en plus de la Comtesse de Ségur, j'y ai reconnu des lieux que je connais très bien, la gare Saint Lazare et son piano (même si moi, je serais bien incapable de reconnaître le générique de Games of Throne) et quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver au Neubourg, petite bourgade qui se trouve à dix kilomètres de chez moi et que je connais par cœur. Si moi j'ai adoré ce roman, j'en connais un autre qui doit être ravi d'être à l'honneur, le chanteur Alex Beaupain. Un roman rythmé par les chansons de Nostalgie, il y avait plus de quoi séduire la fille que moi à la base (oui, je sais, ma fille est un OVNI à sa manière) mais séduite, je fus. 
C'est sans doute ma conception du roman feel good, moi qui n'aime pas du tout ça d'habitude. Eimelle est aussi conquise. 

Publié chez POL août 2017- 358 pages.

Merci à Galéa pour ce cadeau d'anniversaire. Vous verrez qu'elle a été déçue. 
Je ne sais pas à qui le conseiller, je me demandais si ce n'est pas un livre écrit juste pour moi mais le jury de février en décidera peut-être autrement.  Saxaoul, si tu as une bouffée de nostalgie pour cette bourgade dans laquelle tes pas ont croisé ceux de mon fiston, c'est un roman pour toi. 

                                                   



39 commentaires:

  1. Je suis contente de ton billet positif, car j'ai aussi eu beaucoup de plaisir à lire ce roman. Je note Adèle et moi pour une autre fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'étais contente de découvrir ton blog car nous avons visiblement des goûts communs.

      Supprimer
  2. Adèle se lisait très bien, mais il m'a manqué quelque chose (pardon Galea), alors celui ci, peut être, si je veux un livre douillet pour l'hiver?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas? On peut aimer l'un sans aimer l'autre mais on peut aussi aimer les deux.

      Supprimer
  3. J'essayerai d'abord "Adèle et moi", et on verra si j'accroche ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adèle et moi est à lire l'été pour être dans l'ambiance de bord de mer.

      Supprimer
  4. Je suis émue d'être citée ici... Le Neubourg, ce sont mes premiers pas en tant que prof titulaire(quel dommage de ne pas avoir "repéré" ton fils à l'époque...) mais aussi tout mon enfance puisque j'ai grandi à une vingtaine de kms de ce bourg de campagne.
    Galéa et d'autres m'ont donné envie de découvrir "Adèle et moi" mais je ne l'ai toujours pas fait. D'après ce que je comprends, l'ambiance des romans de Julie Wolkenstein a tout pour me plaire. Maintenant, il va falloir que je décide par lequel commencer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était tout naturel que tu sois nommée aujourd'hui. Tu es pour moi associée aussi au Neubourg, même si tu as choisi l'exil ;-).
      J'aimerais bien savoir ce que tu penses de celui-ci.

      Supprimer
    2. J'ai finalement emprunté Adèle et moi ce week-end. J'aime beaucoup l'ambiance pour le moment. Par contre, l'écriture est parfois un peu particulière (et ma grosse grosse fatigue du moment n'aide sans doute pas).

      Supprimer
    3. Je me souviens plus de l'ambiance que de la plume je crois. Et je trouve que c'est un roman qui se lit très bien en bord de mer (bon, là, même chez toi, il fait peut-être un peu frisquet quand-même).

      Supprimer
  5. Et si on ne connais pas du tout la ville, on peut tout de même aimer ce roman ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement pour l'auteure parce que Le Neubourg n'est quand-même pas une ville (j'ai d'ailleurs du mal à dore ville) connue dans la France entière. Et tu sais, je lis bien des livres qui se passent en Inde, pays dans lequel je n'ai jamais mis les pieds.

      Supprimer
  6. Adèle et moi est dans ma pal et tu as réussi à me donner très envie de lire celui ci aussi, je le retiens donc 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis vite Adèle et moi que je connaisse ton avis.

      Supprimer
  7. Je n'ai pas du tout réussi à accrocher à ce roman... je l'ai abandonné puis repris... il m'a fortement agacée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est comme ça, Julie Wolkenstein, elle peut agacer.

      Supprimer
  8. Le Neubourg, ce n'est pas loin de chez moi non plus, même si je ne connais pas très bien, mais son marché était réputé dans le secteur ! En fait, je vais au château du Champ de Bataille quand je vais dans le coin. Tout ça pour dire que je suis partante pour ce roman-là, je n'ai jamais rien lu de l'auteure.

    RépondreSupprimer
  9. Le marché du mercredi et ses animaux reste un incontournable dans le coin.
    Figure-toi que le château du Champ de Bataille est au cœur de ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il faut que je tente, je vais voir s'il est à la bibli.

      Supprimer
  10. Il faut dépasser la quatrième de couverture parce que j'ai cru à un roman de Musso !!!
    Il a l'air bien ce livre, ça pourrait me plaire même si je t'avoue que la Comtesse de Ségur...je sais même pas ce qu'elle a écrit !!

    RépondreSupprimer
  11. Je suppose que ce que tu appelles la quatrième de couverture, c'est mon résumé! Me voilà donc prête à écrite des quatrième de couverture pour Musso (je ne suis pas sûre que ça me rassure).
    Oh quand-même ! Mon préféré, c'est François le bossu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups la boulette alors... je me marre, j'ai vraiment cru que c'était le résumé de l'éditeur pour faire acheter le livre. Mais sache qu'à une époque je lisais Levy puis Musso et j'y prenais beaucoup de plaisir !!

      Supprimer
    2. J'adore tes boulettes. J'ai lu un Lévy (vraiment pas pour moi, il y avait du fantastique dedans) et deux Musso, alors tu sais...

      Supprimer
  12. J'adore l'idée du roman écrit juste pour toi !
    Par contre je doute fortement qu'il soit pour moi^^

    RépondreSupprimer
  13. C'est tout le principe du roman écrit juste pour moi, il ne peut pas être pour toi normalement (et celui-ci, en l'occurence, je doute qu'il le soit).
    Je déconseille tout de même aux auteurs d'écrire des romans juste pour moi, je doute que ce soit très vendeur.

    RépondreSupprimer
  14. Je crois que justement après le billet de Galéa ça ne me tentait pas du coup, pourtant j'ai aimé Adèle et moi, peut-être lui laisserai-je une chance finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu peux lui accorder cette chance.

      Supprimer
  15. Je suis vraiment contente quil t'ait plu ! Tout est une question de moment finalement , le tien etait le bon;-)
    Chouette chouette (je fais complètement abstraction de mon avis hein)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que tu te réjouis de mon plaisir, plus que du roman. ;-)
      Merci encore, ce fut un très beau cadeau!

      Supprimer
  16. Le billet de Galéa m'avait refroidie. Tu me fais revoir un peu m'a position. Mais de toute façon, avant cela, je lirai je pense Adèle et moi, qui est dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, je pense qu'il vaut mieux commencer par Adèle et moi pour voir si on Wolkensteinement compatible.

      Supprimer
  17. J'ai repéré cet auteur depuis très longtemps, la présence d'autres auteurs dans ses romans m'intéresse particulièrement. Tellement de livres à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un thème récurrent qu'elle utilise très bien.

      Supprimer
  18. Je ne connais pas l'auteur et même si je vois que tu as beaucoup aimé, cela ne m'attire aps du tout.

    RépondreSupprimer
  19. J'avais noté cette auteure à la suite du billet de Galéa mais comme elle était déçue de celui là, j'hésitais à commencer par Adèle et moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne saurais choisir entre ces deux-là.

      Supprimer
  20. Mon homme vient de le terminer et il a adoré. J'hésite à commencer par celui-là ou par Adèle et moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super, cet avis masculin! J'avais peur que ce ne soit un peu trop féminin comme univers.

      Supprimer

La remise des romans

La semaine dernière, c'était le grand jour, nous remettions les romans aux élèves ! Nous avions prévu deux heures pour leur lire des...