mardi 3 novembre 2015

Délivrances de Toni Morrison

Comme le sont souvent les romans de Toni Morrison, celui-ci est polyphonique. Le personnage central est néanmoins Bride, une femme à la peau très noire d'une beauté remarquable. Au début du roman, l'homme qu'elle aime, Booker, lui assène une phrase implacable: "T'es pas la femme que je veux". Nous découvrons peu à peu l'histoire de cette femme rejetée enfant par sa mère à cause de la couleur de peau, puis acceptée par elle lorsqu'elle accusera une adulte d'un délit très grave. 

J'aime Toni Morrison. La rencontrer et l'écouter au Festival America il y a trois ans reste pour moi un grand moment. Mais je crois que je vais devoir moduler cette phrase : j'aime  Toni Morrison jusqu'à Un Don. Si j'ai préféré Délivrances au fade Home, il manque dans ces deux romans la poésie des débuts, celle qui fait pour moi tout le charme de Toni Morrison. Impossible de savoir si cela vient de la traduction ou non, mais j'ai tendance à penser que Christine Laferrière fait très bien son travail, sinon on ne la chargerait pas de traduire un auteur de cet acabit. J'ai été intéressée par certains passages du roman mais je me suis aussi ennuyée parfois. J'ai été étonnée de trouver le nom de Jane Austen écrit Austin. 

Si vous n'avez jamais lu Toni Morrison, je vous conseille de lire Un don et Beloved (peut-être pas pour commencer, c'est le plus beau mais aussi le plus ardu) afin de découvrir sa ou plutôt ses voix.

Un roman essentiel pour Hélène. 

A conseiller à ceux qui ont peur de commencer par Beloved (mais le but est d'arriver à celui-ci)
Merci à mon amie Nathalie pour le prêt de ce roman. 


24 commentaires:

  1. Réponses
    1. Hâte d'avoir ton avis. J'espère que tu seras moins déçue que moi.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé, tu le sais... Mais je suis d'accord avec toi... Beloved est inégalable...

    RépondreSupprimer
  3. Il est assez différent de ce qu'elle fait d'habitude je trouve. Rien que pour cela, j'ai apprécié cette lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les trouve tous différents. Mais celui-ci est actuel, c'est une énorme différence, c'est vrai.

      Supprimer
  4. J'ai lu récemment Un don. J'ai apprécié sans être époustouflée mais je pense quand même tenter Beloved un jour. Par contre, ses derniers romans ne me font pas du tout envie, surtout qu'ils me semblent tous très proches, niveau forme, personnages, intrigue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince, je le trouve assez époustouflant et poétique. Et Beloved encore un peu plus.

      Supprimer
  5. Je viens de le lire et de le finir. Je mets ma chronique en ligne dans qqs minutes ;) J'ai bien aimé, sauf le côté "transformation" et "régression" de Bride.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je viens te lire dès que j'ai un peu de temps.

      Supprimer
  6. J'avais bien aimé Home parce que je l'ai trouvé poétique et c'était le premier de l'auteur que je lisais. Je note Beloved que je veux lire depuis longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouveras sans doute Beloved encore plus poétique.

      Supprimer
  7. Je ne connais pas du tout mais je ne le note pas, j'ai encore trop à lire !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai peur de Beloved .....mais je vais le lire quand même. ....
    ADH

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec ce que tu lis, tu ne dois pas en avoir peur.

      Supprimer
  9. Merci de préciser par quoi commencer car je ne l'ai jamais lue... Il va falloir un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie. Mais tu sais aussi où il faut arriver.

      Supprimer
  10. N'ayant pas accroché à "Home", je retiens "Un don" pour me donner une nouvelle chance avec cette romancière.

    RépondreSupprimer
  11. Moi c'est à Sula que j'avais moins accroché, mais je lirai celui-ci avec plaisir quand même. J'imagine qu'il est difficile de redonner autant de force aux autres romans qu'à Beloved, qui pour moi est une œuvre majeure de la littérature américaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, il est difficile d'en vouloir à une auteur pour ce qu'il écrit après avoir écrit un chef d'oeuvre.

      Supprimer
  12. Je crois que tu m'avais déjà dit de commencer par un don...donc là j'en déduis que tu es déçue non ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le suis, je crois que je le dis assez clairement. ;)

      Supprimer

Quand sort la recluse de Fred Vargas

Lorsque plusieurs personnes âgées sont retrouvées mortes après avoir été piquées par des recluses, tous les sens d'Adamsberg sont en ...