jeudi 3 septembre 2015

Sur grand écran: Sur la ligne d'Andréa Sedlackova

Sur_la_ligne1.jpg
Anna vit en Tchécoslovaquie dans les années 80 (la veinarde) et elle est bien décidée à se qualifier pour les prochains JO. Ca tombe bien puisque c'est le moment où le bloc communiste voit dans le sport le moyen de se mettre en avant. Mais pour cela, il faut mettre toutes les chances de son côté et les dirigeants n'hésitent pas à avoir recours aux stéroïdes, en omettant bien sûr de mentionner les aspects négatifs du traitement. Mais Anna voit très vite sa pilosité s'accroître et elle décide de secrètement arrêter le traitement. C'est oublier que pour sa mère, la qualification, impossible sans ce traitement, est le seul moyen de donner une chance à sa fille, celle de fuir un jour vers un autre pays.

Soulevons tout suite le bémol concernant ce film, il n'y a aucune originalité concernant la mise en scène ou la manière de filmer. J'aurais tendance à dire que c'est un film de l'Est avec l'implication péjorative que je peux parfois y mettre. Le personnage de la mère est par contre parfaitement réussi. C'est une femme engagée, avec de vrais principes mais qui va pourtant aller contre ces principes pour donner une chance à sa fille. Elle est à la fois forte car elle résiste au Parti mais capable aussi de se lier à ce Parti et de faire preuve de duplicité contre sa fille. On sent bien que rien n'est possible dans un pays qui entrave les libertés, qu'aucune décision ne semble être la bonne. Parce que la seule solution possible, partir, implique aussi de faire souffrir ceux qui restent. Un film intéressant parce qu'il nous rappelle que rien ne vaut le libre arbitre. 

Réalisé en 2014 par Andréa Sedlackova  
Avec ...  

Sortie en salle depuis le  05/08/2015


A conseiller à celles qui aiment la pilosité féminine (Attila, si tu passes par ici). 

Merci à celle qui m'a emmenée voir ce film que je n'aurais jamais choisi seule.




8 commentaires:

  1. Mais tu te rends compte de l'image que tu donnes de moi !!! Attila : l'individu etrange qui aime la pilosité feminine !!!
    Mais j'adore ! Bon je ne suis pas sure d'aller au ciné pour voir ce film .....mais en VOD pourquoi pas .....

    Ps : le débat rebondit désormais sur le déo. ..... nul doute que tu sauras en faire quelque chose ....

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vais jamais au cinéma, mais tu as raison, rien n'est plus important que le libre arbitre..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etrangement (ou pas), j'y vais de plus en plus.

      Supprimer
  3. c'est drôle que je lise ça ce matin par qu'hie soir r j'ai entendu Lola Lafon dans l'humeur vagabonde et elle racontait sa jeunesse à Bucarest dans les années 70...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui devait donc être très intéressant.

      Supprimer
  4. Je n'ai pas entendu parler de ce film, pourtant il y a un petit ciné sur stras qui serait susceptible de le diffuser!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être est-il déjà passé dans ce ciné, il est sorti il y a presque un mois maintenant.

      Supprimer

"Arrête avec tes mensonges" de Philippe Besson

" Mais surtout, nous ne retrouverons pas ce qui nous a poussés l'un vers l'autre, un jour. Cette urgence très pure. Ce moment ...