dimanche 21 février 2016

Et si...

Et si on écoutait D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan (la grande chouchoute de Mind The Gap) lu par Marianne Epin?

Delphine, le personnage de ce roman, est l'auteure d'un roman qui fut un immense succès. Ce roman est sorti depuis un moment quand Delphine rencontre L. lors d'une soirée. Elles se lient assez vite et L. va prendre une part grandissante dans la vie de Delphine sans que jamais elle ne rencontre son compagnon François ou ses enfants.

Voilà tout ce que je peux dire de l'intrigue sans trop en dévoiler. Je vais être honnête, si ce roman n'avait pas figuré dans la liste du prix Audiolib, je ne l'aurais ni lu, ni écouté. Si j'avais trouvé la lecture de Rien ne s'oppose à la nuit agréable, il m'avait laissé un goût amer de voyeurisme. Je sais que peu de lecteurs ont partagé cette impression, peut-être même fus-je la seule lectrice à ressentir cela. J'ai trouvé quelques moments longuets dans ce livre mais je l'ai trouvé agréable à écouter. Je suis persuadée que j'aurais eu davantage de mal à le lire mais je me suis retrouvée dans de nombreuses réflexions, un peu comme si j'écoutais des chroniques radiographiques  sur la panne de la page blanche, la part de la fiction et de l'auto-fiction, Ivan Lendl (eh oui, c'est mon point commun avec Delphine et L., j'ai été fan de Lendl). Je ne sais pas si c'est le format qui m'a donné cette impression de découpages en petites tranches mais c'est ce qui m'a plu. Mais c'est en fait la troisième partie qui fait l'unité de ce roman, qui est la clé de tout. Et là, j'ai eu envie de dire bravo. Bravo d'avoir fait un pied de nez à son roman précédent, parce que pour moi, ce roman est avant tout cela. Bravo pour le travail sur l'intertextualité. Je me suis posé la question du plagiat de la fameuse page 113 de Sukkwan Island alors même que je ne l'ai pas lu (justement parce qu'on m'avait raconté ce qui s'y passait), j'ai pensé à Misery de Stephen King. J'ai aimé son travail sur les doubles de l'auteur. Et puis, elle joue avec tout, même avec son amoureux dans ce roman et moi, ça m'amusée. 
Me voici donc réconciliée avec Delphine de Vigan. J'ai un petit bémol concernant la lectrice. Elle lit bien, rien à dire là dessus, mais je n'ai pas réussi à m'habituer à sa voix. Peut-être avais-je besoin de la voix de l'auteure sur ce texte dont le personnage se prénomme Delphine? L'entretien avec l'auteure est très intéressant. A noter que le choix de l'initiale L. est parfait pour l'oral. 

Sylire a aussi trouvé que le format audio était parfait. 

  • Date de parution : 04 Novembre 2015
  • Durée : 8h56
  • Prix Renaudot 2015- Prix Goncourt des lycéens 2015 (et j'imagine comment les entretiens avec l'auteure au sujet de ce roman précisément ont dû les passionner). 

16 commentaires:

  1. Et si je continuais à ne pas lire De Vigan ? Mais c'est certainement une erreur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas te dire que lire De Vigan est indispensable non plus. Il ne faut pas exagérer.

      Supprimer
  2. j'ai déjà du mal à finir ledit bouquin : je ne vais pas en plus me coltiner la lecture audio ! Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ravie que ce livre t'ait plu et que tu sois désormais réconciliée avec la plume de Delphine De Vigan.

    RépondreSupprimer
  4. Même si ton avis est positif moi ça ne me tente pas du tout, je crois qu'avec cette auteure je me contenterai des Heures souterraines, pour le reste je ne m'y aventure pas, pourtant j'ai bien essayé Rien ne s'oppose à la nuit mais en vain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas chercher à te convaincre, je garde mes forces pour d'autres titres.

      Supprimer
  5. j'ai adoré aussi (version papier), un grand auteur, d'après moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irais pas jusque là mais ce fut une écoute agréable.

      Supprimer
  6. Sur le format audio , je dois dire que je n'ai pas envie d'essayer, j'ai besoin du livre. Sur ta chronique je ne peux qu'être d'accord, c'est un livre très fort, très jouissif et maîtrisé même si j'aurais quand même aimé que le suspens sure plus longtemps, je n'ai pas eu besoin de la dernière page du livre pour comprendre. Maintenant la page est tournée, j'ai hâte de la retrouver avec une histoire romanesque d'aujourd'hui. Ce livre est je crois la plus forte vente de 2015 pour un livre français...et je m'en réjouis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que le format audio puisse gêner. Je n'écoute pas les mêmes livres que ceux que je souhaite lire. Mais ce format s'adapte très bien à ce roman en particulier.

      Supprimer
  7. Un livre impeccablement mené !

    RépondreSupprimer
  8. Un coup de cœur pour moi ! Version livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que pour moi, le livre audio est un livre à part entière. ;)

      Supprimer